Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 28 décembre 2018 à 15h18

Pour éviter les abus dans les HLM, Pékin mise sur la reconnaissance faciale


Pékin veut mettre en place la reconnaissance faciale dans les HLM
Pékin veut mettre en place la reconnaissance faciale dans les HLM
Pékin veut mettre en place la reconnaissance faciale dans les HLM (©AFP)

Les autorités de la capitale veulent empêcher les sous-locations illégales et renforcer la surveillance des citoyens.

(LaVieImmo.com) - Non, il ne s'agit pas du dernier épisode de la série culte "Black Mirror" sur Netflix. A Pékin, les autorités s'activent pour intégrer des serrures à reconnaissance faciale dans les logements sociaux. D'ici juin 2019, ce système devrait concerner 120.000 locataires de HLM dans la capitale chinoise, selon des informations relayées par la presse chinoise, dont le journal hongkongais South China Morning Post.

Si les autorités pékinoises estiment que cette technologie favorisera la sécurité des résidents, notamment âgés, elle doit aussi permettre d'empêcher les sous-locations illégales. Le système reconnaît ainsi les locataires et les membres de leur famille et peut bloquer l'accès de l'immeuble aux étrangers. Les locataires ayant sous-loué illégalement leur appartement voient leurs informations enregistrées, ce qui pèse sur leur note dans le système de crédit social chinois (qui doit être opérationnel à Pékin à partir de 2020), et ne sont plus éligibles à un HLM pendant cinq ans.

L'enjeu est important aux yeux des autorités, alors que la capitale chinoise dispose d'assez peu de logements sociaux. Le Beijing Public Housing Center, principal office HLM de la ville, gère ainsi un parc d'à peine plus de 100.000 logements sociaux, alors que Pékin compte près de 22 millions d'habitants.

Surveillance généralisée

Ces logements sont réservés aux bas revenus et proposent des loyers mensuels de 2000 yuans en moyenne (soit autour de 250 euros), alors que les loyers à Pékin pour un appartement sont généralement de 5000 yuans par mois (environ 630 euros), selon le South China Morning Post.

Le déploiement de ce système de reconnaissance faciale dans les HLM intervient dans un contexte où le gouvernement chinois tente d'imposer un contrôle plus strict des locations saisonnières. Xiaozhu, le rival local d'Airbnb en Chine, va d'ailleurs commencer à mettre en place un système équivalent de serrures avec reconnaissance faciale, comme le rapporte Mashable. La technologie de reconnaissance faciale est également utilisée de plus en plus massivement par la police pour surveiller la population. Plus de 170 millions de caméras s'appuyant sur des technologies d'intelligence artificielle sont déjà installées dans le pays. Et la Chine pourrait en compter autour de 600 millions d'ici à 2020. Ce qui représenterait alors une caméra pour un peu plus de deux habitants.

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)