Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalsamedi 15 juin 2019 à 08h00

Pourquoi la construction du nouvel aéroport de Mexico est à l'arrêt


L'aéroport Benito Juarez devient vétuste.
L'aéroport Benito Juarez devient vétuste.
L'aéroport Benito Juarez devient vétuste. (©Carlos Jasso - AFP)

Le président mexicain veut transformer la base aérienne militaire de Santa Lucia en second aéroport de la capitale. Mais les travaux sont gelés car il manque encore certaines autorisations.

(LaVieImmo.com) - Un tribunal mexicain a ordonné de suspendre la construction de l'aéroport voulu par le président Andrés Manuel Lopez Obrador près de Mexico faute de permis environnementaux, a annoncé vendredi 7 juin le collectif citoyen qui avait réclamé cette suspension. Les travaux seront gelés tant que manqueront "les autorisations nécessaires qui garantissent que ledit projet ne portera pas préjudice à l'environnement ni n'attentera à l'intégrité du patrimoine culturel sur le site où il est prévu de construire", a expliqué le collectif dans un communiqué.

Andrés Manuel Lopez Obrador veut transformer la base aérienne militaire de Santa Lucia, en banlieue nord de Mexico, en second aéroport de la capitale, pour soulager celui de Benito Juarez, arrivé à saturation.

Santa Lucia, qui doit être bâti par l'armée, a été vanté par le président de gauche comme un exemple de politique "rationnelle et austère" par rapport à un autre projet, annulé, qu'il avait qualifié de "pharaonique" et "perclus de corruption".

Un budget de 4 milliards de dollars

Le gouvernement évalue le coût de Santa Lucia à 4 milliards de dollars, contre 13 milliards pour le projet mort-né de Texcoco, lancé par le précédent président, Enrique Peña Nieto (2012-2018). Fin avril, Andrés Manuel Lopez Obrador disait vouloir faire démarrer le chantier quand les permis environnementaux seraient délivrés, pour une première étape de construction finalisée en 2021.

L'annulation de Texcoco, décidée à la suite d'un référendum effectué sans le contrôle des autorités électorales, a indigné les entreprises locales et ébranlé les marchés financiers. Elle a également contraint le gouvernement à verser, après d'âpres négociations, 1,8 milliard de dollars de dédommagements aux investisseurs.

Avec AFP

LaVieImmo.com - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)