Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Nantes
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 7 mai 2014 à 09h36

"Il y a davantage de biens mis en vente à Nantes"


Jean-François Belnez, responsable Era Pennti Médiathèque à Nantes
Jean-François Belnez, responsable Era Pennti Médiathèque à Nantes
Jean-François Belnez, responsable Era Pennti Médiathèque à Nantes (©dr)

Trois questions à Jean-François Belnez, responsable de l’agence Era Pennti Médiathèque à Nantes.

(BFM Immo) - Comment se porte le marché de la vente en centre-ville ?

Jean-François Belnez : Le marché du centre-ville, majoritairement de l’ancien, est principalement tourné sur la résidence principale et l’investissement. Il connait un fort ralentissement sur la période 2013-2014. Mais après un trou au début de l’année, une timide reprise semble avoir eu lieu en avril. Parallèlement, depuis peu, on peut observer qu'il y a davantage de biens mis en vent à Nantes.

Quid des prix à la vente ?

Jean-François Belnez : La légère baisse amorcée au deuxième semestre 2013 se poursuit en ce moment. En moyenne en centre-ville, 80 % des biens se négocient dans une fourchette de 2 200-3 200 €/m². Mais les biens de qualité peuvent monter jusqu’à 3 500-3 600 e/m², tandis qu’à l’inverse, les biens avec beaucoup de travaux à prévoir peuvent descendre sous la barre des 2 000 €.

Quels sont les secteurs recherchés ?

Jean-François Belnez : Dobrée, Canclaux ou encore la Place Royale sont toujours très demandés. Mais l’Ile de Nantes est aussi très prometteuse, particulièrement le quartier République. A l’inverse, des quartiers excentrés - mais pas suffisamment pour que cela se ressente dans les prix -, comme Bellevue ou Nantes Nord, restent à la peine. Les quartiers du nord de la ville ont particulièrement subi le coup de la crise, surtout les biens construits dans les années 1960.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2021 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)