Nîmes
LaVieImmo.com

jeudi 22 mai 2014 à 10h00
Zoom des villes

Nîmes : Un marché porté par la baisse des prix

Vue aérienne de NîmesVue aérienne de Nîmes (©Wikimedia Commons)

L’immobilier nîmois évite la panne sèche par ses prix accessibles. Un marché idéal pour les petits budgets mais où les biens plus chers sont parfois laissés de côté.

(LaVieImmo.com) - Le marché immobilier de Nîmes a su « rester dynamique » malgré la crise, de l'avis de Didier Hugon, directeur d’Era NGF3 immobilier. Mais il n’en demeure pas moins que « les vendeurs sont plus fermes sur les prix et les acquéreurs n’hésitent pas à reporter leurs projets », juge pour sa part Sophie Bouvrais, agent mandataire Maxihome.

Les prix médians affichaient 1 660 €/m² en février en ville, en baisse de 2,96 % sur un an selon les notaires de France. « Sauf produits particuliers, on reste sous la barre des 2 000 €/m² », ajoute Sophie Bouvrais. La demande, principalement composée de primo-accédants, vise les biens moins chers. Nombre de biens plus chers, par exemple les maisons de 600 à 800 000 €, restent sur le carreau aujourd’hui. En centre-ville, compter en moyenne entre 1 500 et 1 800 €/m², résume M. Hugon.

Quelques transactions récentes :

  • -(Era) Appartement de 88 m² quartier Vacquerolles (début de la ZUP). Prix de vente : 55 000 €.
  • -(Era) Maison de 90 m², 700 m² de terrain secteur Carreau de Lanes. Prix de vente : 250 000 €.
  • -(Era) Mazet : Maison 120 m² avec 6 000 m² de terrain. Prix de vente : 420 000 €.
  • -(Maxihome) : T2 50 m² dans un bel immeuble, plein centre (Ecusson). Prix de vente : 92 000 €.
  • -(Maxihome) : Maison entièrement à refaire hors de Nîmes : 66 000 €.

Lire la suite
Interview

"Le marché nîmois reste dynamique"

Didier Hgon, dirigeant Era NGF3 immobilier à NîmesTrois questions à Didier Hugon, directeur d’Era NGF3 immobilier, à Nîmes.

Comment se porte le marché nîmois en ce moment ? Didier Hugon : La demande est très présente aujourd'hui. Le marché nîmois reste dynamique et ce depuis 2013. Une bonne année également, même si l’immobilier était alors dans l’ensemble un peu plus atone. Aujourd'hui, l'essentiel de la demande porte sur de petits appartements. Quelle est la tendance des prix ? Didier Hugon : La tendance est baissière, on est en-dessous de la barre des 2 000 €/m². En moyenne, compter 1 ...

Lire la suite
Tout savoir

La première phase de l'écoquartier Hoche en passe d'être achevée

L'éco quartier Hoche à NîmesSitué à deux pas de l’hypercentre, le nouveau quartier doit voir le jour prochainement.

La première phase du projet, la réhabilitation du centre hospitalier Gaston-Doumergue pour accueillir une extension de l’université Unîmes, est « quasi-terminée », selon Le Monde. Avec au programme une résidence étudiante et 400 logements. Dans sa deuxième phase, l’écoquartier Hoche prévoit 1 000 logements dont 25 % de sociaux, bureaux et commerces. Pour l’heure dans ce secteur, « un appartement en bon état s'y négocie entre 1 500 et 1 600 euros le ...

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...