Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
LaVieImmo.com

jeudi 19 décembre 2013 à 10h01
Zoom des villes

Le 1er arrondissement touché par le ralentissement du marché immobilier

Les quatre quartiers du 1er arrondissementLes quatre quartiers du 1er arrondissement (©dr)

Coup de projecteur sur le marché immobilier du 1er arrondissement.

(BFM Immo) - Le centre de Paris connaîtrait-il la crise ? Sans aller jusqu’à prononcer le mot qui fâche, les professionnels officiant dans le 1er arrondissement reconnaissent volontiers que l’activité dans leur secteur n’est plus aussi fluide qu’elle a pu l’être. « On constate […] une tendance à la segmentation entre les biens de qualité, qui partent rapidement et à des prix toujours très élevés, et les autres, les biens "à défaut", qui peuvent rester plusieurs mois sans être même visités dès lors qu’ils sont mis en vente trop cher au regard de leurs prestations », explique Nathalie Naccache, responsable des agences Century 21 Fortis Immo. Un constat qui n’étonnerait guère ailleurs à Paris, mais qui semblait incompatible avec le 1er arrondissement il y a ne serait-ce que quelques mois.

Ce phénomène est général, même s’il est « certainement plus marqué aux Halles qu’autour du Palais Royal ou de la Banque de France », poursuit Mme Naccache. Et pourtant là aussi, « les seules ventes qui se nouent rapidement sont celles pour lesquelles le rapport qualité/prix est au rendez-vous. Il n’est plus question, par exemple, de penser mettre en vente aujourd’hui un 6e étage sans ascenseur à 10 000 ou 11 000 €/m², même s’il est situé rue du faubourg Saint-Honoré ».

Selon les notaires franciliens, le m² dans le 1er arrondissement s’est négocié à 10 630 € au troisième trimestre 2013, à un niveau globalement stable sur un an (+07 %). Attention cependant, cette moyenne n’est calculée que sur la base des seules transactions réalisées dans le secteur des Halles, traditionnellement le moins cher de l’arrondissement. La preuve qu’à la période considérée, il s’est échangé moins de vingt biens dans chacun des trois autres quartiers (Saint-Germain-L’auxerrois, Palais-Royal et Vendôme), ce seuil étant fixé par les notaires pour assurer la validité de leurs chiffres.

Exemples de transactions réalisées par l’agence Fortis Immo dans le 1er arrondissement

  • Rue Sainte-Anne : T2 de 44,5 m², vendu sans négociation pour 470 000 €
  • Rue Rambuteau : T5 de 124,59 m², vendu 1,085M€ avec une décote de 3,1 %
  • Avenue de l’Opéra : studio de 30 m², vendu 373 000 € avec une décote de 3,5 %
  • Rue Sainte-Anne : T4 de 90 m², vendu 795 000 € avec une décote de 13 %
  • Rue Hérold : T2 de 27,60 m², vendu 240 000 € avec une décote de 14,3 %
  • Rue Jean-Jacques Rousseau : studio de 23,2 m², vendu 238 000 € avec une décote de 4,4 %
  • Rue Saint-Honoré : studio de 23,5 m², vendu 275 000 € sans négociation
  • Lire la suite
    Interview

    "Le 1er arrondissement n'échappe pas à la segmentation"

    Nathalie Naccache, responsable de Century 21 Fortis ImmoTrois questions à Nathalie Naccache, responsable des agences Fortis Immo, dans le centre parisien.

    A l’automne 2012, vous n’observiez aucun signe de ralentissement de l’activité dans le 1er arrondissement, « marché à part » avec une demande toujours « significativement supérieure à l’offre ». Est-ce toujours le cas aujourd’hui ? Nathalie Naccache : Le 1er reste un tout petit marché, avec un nombre très restreint de biens disponibles. Pour autant, tous les appartements n’y trouvent plus preneur aussi facilement qu’avant. Comme dans les 2e et 3e ...

    Lire la suite
    Tout savoir

    La piscine Berlioux à nouveau ouverte

    Le bassin a rouvertLa piscine du centre sportif Suzanne Berlioux, dans le Forum des Halles, a rouvert début décembre.

    Les travaux de réfection du plafond, entamés il y a plus d’un an, ont pris fin et le bassin de 50 mètres, l’un des plus fréquentés de la capitale, a rouvert ses portes au public début décembre. L’accès au centre sportif se fait par la porte du Jour ou la porte du Louvre, au niveau -3 du Forum des Halles.

    Lire la suite