Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Paris
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntervendredi 22 février 2019 à 13h12

Immobilier : voici les villes d'Ile-de-France où les acheteurs sont les plus nombreux


Boulogne-Billancourt est la ville des Hauts-de-Seine qui a le plus la cote
Boulogne-Billancourt est la ville des Hauts-de-Seine qui a le plus la cote
Boulogne-Billancourt est la ville des Hauts-de-Seine qui a le plus la cote (©AFP)

Le Crédit Agricole dévoile pour la première fois ses données sur les profils de ses clients en région parisienne et les villes les plus convoitées.

(LaVieImmo.com) - Dans certaines communes d'Ile-de-France, les dossiers de prêts se sont accumulés en 2018. Et assez logiquement, ceux qui achètent pour la première fois ne ciblent pas toujours les mêmes villes que les secundo-accédants. C'est ce qui ressort des données annuelles publiées ce vendredi par le Crédit Agricole sur les prêts immobiliers octroyés en région parisienne. C'est la première fois que ce mastodonte bancaire, leader du secteur en France avec 33,8% des encours de crédits à l'habitat en 2017 selon les dernières données de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), dévoile ses statistiques internes sur une période annuelle.

Globalement, la banque verte a accordé 18.000 prêts à des Franciliens en 2018 pour 7,4 milliards d'euros. Soit un montant moyen de crédit immobilier de 411.000 euros dans la région. Et les primo-accédants sont encore largement majoritaires puisqu'ils ont représenté 59% des dossiers l'an dernier. Leur profil ? Ils ont en moyenne 33 ans, visent à 80% l'ancien et 73% d'entre eux achètent des appartements. Par ailleurs, ils empruntent sur 22 ans et 5 mois pour un montant moyen de 279.893 euros (correspondant à un projet de 336.454 euros). Sans surprise, seulement 14,4% des primo-accédants de la région achètent dans Paris intra-muros.

Du côté des secundo-accédants, le profil est assez logiquement plus âgé et plus aisé. Ils ont 41 ans en moyenne, acquièrent à 56% une maison et investissent à 87% dans l'ancien. Ils empruntent de plus gros montants (453.114 euros pour des projets de 587.902 euros en moyenne) mais sur des périodes plus courtes : 17 ans et 5 mois.

Géographiquement, "les 3 départements les plus plébiscités dans notre région sont les Hauts-de-Seine, l’Essonne et Paris", constate le Crédit Agricole dans un communiqué. Autre donnée intéressante : c'est en Seine-Saint-Denis que la part de primo-accédants est la plus élevée (72,4% des prêts), certainement du fait de prix moins élevés. Viennent ensuite le Val-de-Marne (61,8%), le Val d'Oise (60,5%), les Hauts-de-Seine (59,7%), l'Essonne (57,6%) et les Yvelines (53,7%). A Paris, étonnamment, la part des dossiers de primo-accédants (à 58,6%) est assez élevée compte tenu de la cherté du m2 dans la capitale.

Mais la banque verte donne beaucoup plus de détails, avec notamment les villes qui ont concentré le plus de prêts signés dans chaque département. Ainsi que le profil détaillé des acheteurs dans ces communes. Tour d'horizon (pour accéder aux données détaillées par commune, cliquez ici).

N.B. : Précisons ici que le nombre de prêts octroyés pour chaque ville n'est pas nécessairement proportionnel à la demande. Celle-ci peut-être en théorie plus élevée dans d'autres villes mais où il y a peu de biens disponibles (et donc peu d'achats au final). Par ailleurs, la répartition géographique des programmes neufs peut considérablement changer au fil du temps et influencer les mouvements d'achats.



A Paris :

Dans la capitale, du côté des primo-accédants, les arrondissements les plus convoités sont le 17e, le 15e et le 18e. Dans le 17e par exemple, l'emprunteur moyen a 32 ans et finance un projet de 520.540 euros, grâce à un crédit de 407.109 euros.

Pour les secundo-accédants, le 17e arrondissement arrive également en tête, devant le 18e et le 16e.



Dans les Yvelines :

Versailles a toujours la cote et arrive en tête des demandes de prêts, que ce soit auprès des primo-accédants (avec un projet moyen de 471.643 euros) comme des secundo-accédants (pour un projet moyen de plus d'un million d'euros).

Chez les primo-accédants, Poissy et Plaisir arrivent en 2e et 3e position pour les prêts octroyés par la banque verte. Chez les secondo-accédants, c'est Montigny-le-Bretonneux et Sartrouville qui se partagent le podium.



En Essonne :

La ville de Massy concentre le plus de dossiers chez les primo-accédants. Cette commune arrive également en deuxième position pour les ménages déjà propriétaires. Les dossiers de crédits octroyés à des primo-accédants sont ensuite les plus nombreux pour des biens situés à Etampes puis à Corbeil-Essonnes. Côté secundo-accédants, Savigny-sur-Orge arrive en tête, avec des emprunteurs de 39 ans en moyenne finançant un projet de 404.552 euros. Après Massy, Sainte-Geneviève-des-Bois arrive en 3e position.



Dans les Hauts-de-Seine :

Dans ce département, où le projet moyen financé est le plus élevé (573.602 euros) après Paris, Boulogne-Billancourt arrive en tête chez tous les profils. Le primo-accédant moyen y a 34 ans et l'opération financée frôle les 500.000 euros. Chez les primo-accédants d'ailleurs, Courbevoie (2e) et Asnières-sur-Seine (3e) ont aussi clairement la cote. Alors que chez les secundo-accédants, après Boulogne, c'est sur Clamart et Antony que se concentre la demande.



En Seine-Saint-Denis :

Dans le département où le montant moyen du projet financé est le plus bas de la région (à 312.422 euros), deux villes ont particulièrement les faveurs des acheteurs : Montreuil et Saint-Ouen. Les deux villes arrivent aux deux premières positions dans tous les cas, même si les primo-accédants visent d'abord Montreuil, tandis que les secundo-accédants plébiscitent davantage Saint-Ouen. Pour ces derniers par exemple, le montant de l'opération financé est de près de 530.000 euros en moyenne.

Noisy-le-Grand arrive en 3e position chez les primo-accédants quand Romainville complète le podium côté secundo-accédants.



Dans le Val-de-Marne :

Là encore, deux villes se distinguent dans les différents top 3 : Saint-Maur-des-Fossés (1ère chez les primo-accédants, 3e chez les autres) et Maisons-Alfort (en tête chez les secundo-accédants, en 2e position sinon). Créteil (3e ville la plus visée par les emprunteurs qui accèdent à la propriété) et Vincennes (numéro 2 chez les secundo-accédants) sont aussi très convoitées.



Dans le Val d'Oise :

Au sein de ce département, les primo-accédants ciblent en priorité Bezons, Argenteuil puis Cergy. Chez les secundo-accédants, c'est Cormeilles-en-Parisis qui arrive en tête des dossiers, devant Herblay et Cergy. A Bezons par exemple, le primo-accédant moyen a 34 ans et finance un projet d'un peu plus de 280.000 euros.

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)