Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Paris
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 15 janvier 2019 à 16h23

Locations Airbnb illégales à Paris: ces quartiers où il y a le plus de condamnations


Carte des condamnations pour locations saisonnières illégales à Paris
Carte des condamnations pour locations saisonnières illégales à Paris
Carte des condamnations pour locations saisonnières illégales à Paris (©BFM Laviemmo)

Les arrondissements centraux de la capitale sont ceux qui abritent le plus de logements visés par des procédures judiciaires.

(LaVieImmo.com) - Plus de la moitié des logements loués illégalement sur Airbnb ou d'autres plateformes (et dont les propriétaires ont été condamnés) sont concentrés dans les cinq premiers arrondissements de la capitale. C'est ce qui ressort des données détaillées des condamnations judiciaires, qu'a dévoilé Le Figaro lundi. Des informations que nous avons pu également récupérer auprès de la mairie de Paris.

On notera que ces statistiques ne sont pas nécessairement représentatives des locations illégales dans la capitale. Elles reposent en effet uniquement sur les biens loués illégalement de façon saisonnière qui ont fait l'objet d'une procédure judiciaire et d'une condamnation l'an passé. En tout, 118 condamnations ont été prononcés en 2018 à l'encontre de propriétaires louant sans autorisation des meublés touristiques à Paris, comme l'avaient révélé la semaine dernière Le Parisien et Europe 1. Ces condamnations concernaient 156 logements pour un montant cumulé de 2,138 millions d'euros d'amendes. Or, sur les près de 65.000 annonces proposées par Airbnb dans la capitale, près de 80% des annonces ne respecteraient pas la réglementation selon la municipalité puisqu'elles ne disposent pas d'un numéro d'enregistrement. Soit 52.000 annonces potentiellement hors des clous.

736 euros la nuit pour un 120 m2

Reste que les données détaillées des condamnations nous fournissent tout de même d'intéressantes informations sur le profil des biens loués illégalement et leur emplacement. Elles nous donnent également des indications sur les zones les plus ciblées par les agents municipaux en charge de débusquer les fraudeurs. Ainsi, le Ve arrondissement de la capitale concentre le plus de condamnations (37 logements visés sur 156, soit 24% des procédures), loin devant le IVe arrondissement (18 logements) et le IIe arrondissement (12 logements). Inversement, aucune condamnation n'a concerné en 2018 des biens situés dans les XIVe, XIXe et XXe arrondissement.

Autre renseignement de taille : les prix à la nuitée pratiqués par les hôtes. Ils sont très variables en fonction de la surface des logements et de leur localisation. Le record en la matière était détenu par un appartement de 120 m2 loué 736 euros par nuitée dans le VIIIe arrondissement. Si on fait l'hypothèse d'un taux de remplissage de 70%, cela reviendrait à l'équivalent de près de 15.700 euros de loyers par mois ! Attention cependant car la mairie ne précise pas s'il s'agit du tarif moyen du bien ou de son prix maximal. Son propriétaire a quoi qu'il en soit écopé d'une amende de 10.000 euros. Inversement le bien le moins cher se négociait dans le XVIIe arrondissement 39 euros la nuit mais faisait seulement… 7 mètres carrés. Montant de l'amende acquittée par son propriétaire : 7.000 euros.

13.705 euros d'amende en moyenne

En moyenne, c'est dans le VIIIe arrondissement (260 euros par nuitée), dans le XVIIe arrondissement (258 euros) et dans le VIIe arrondissement (255 euros) que les tarifs moyens à la nuitée sont les plus élevés. Mais ce palmarès ne tient pas compte du nombre de mètres carrés loués. Rapporté à la surface, le prix moyen de la nuitée par m2 oscille entre 2,5 euros dans le XVIIIe et 6,4 euros dans le VIIe.

Du côté des amendes enfin, là encore on observe d'importantes fluctuations. Elles varient de 1.000 à 50.000 euros en fonction de l'affaire retenue. L'amende moyenne payée par les propriétaires peu scrupuleux est la plus élevée dans le Xe arrondissement (30.000 euros), puis dans le VIIIe (20.727 euros) et le VIIe (18.700 euros). Globalement, le montant moyen de l'amende à Paris s'élève à 13.705 euros par logement. Pas de quoi nécessairement décourager tous les propriétaires fraudeurs.

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)