Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Paris
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 22 octobre 2018 à 14h36

A Paris, le loyer moyen se rapproche d'un Smic


le loyer moyen charges comprises pour se loger à Paris est de 1.065 €
le loyer moyen charges comprises pour se loger à Paris est de 1.065 €
le loyer moyen charges comprises pour se loger à Paris est de 1.065 € (©Boris Horvat - AFP)

En moyenne, un Parisien débourse 1.065 euros par mois pour un appartement de 31 mètres carrés. Le 6ème arrondissement est le plus cher de la capitale.

(LaVieImmo.com) - Ce n'est pas une surprise, se loger à Paris coûte cher, très cher. Mais certains chiffres donnent le vertige pour les quelque 43,7% de locataires dans le parc privé dénombrés par l'Insee dans la capitale. Le loyer moyen pour un Parisien (hors HLM), charges comprises, s'élève ainsi à 1.065 euros pour 31 mètres carrés, selon une étude de LocService.fr, un site de location entre particuliers. Cela représente 35,32 euros par mètre carré. L'étude repose sur un échantillon de 13.077 offres ou demandes de locations à Paris enregistrées sur LocService.fr de janvier à août 2018.

Les Parisiens déboursent ainsi près d'un Smic pour se loger. Actuellement, le salaire minimum de croissance mensuel net s'élève à 1.184,93 euros. A titre de comparaison, sur un échantillon cette fois-ci de 151.081 offres ou demandes de location sur le site de janvier à août, le loyer moyen atteint 565 euros en province, soit 12,34 euros par mètre carré. Les loyers dans la capitale sont donc 88% plus cher qu'en province. En grande couronne, le loyer est de 18,09 euros par mètre carré et en petite couronne de 23,77 euros. Boulogne-Billancourt, seconde commune la plus peuplée de région parisienne, est également la ville la plus chère après Paris avec un loyer moyen de 29,79 euros par mètre carré.

Alors que l'encadrement des loyers a été annulé en justice fin 2017 dans la capitale, le loyer moyen parisien a progressé de 3,53% par rapport à la même période de l'an passé (de janvier à août 2017 donc). "Cette hausse est due en grande partie aux recherches des étudiants qui sont surreprésentés dans l’échantillon analysé, auquel il manque les 4 derniers mois de l’année 2018", nuance toutefois LocService dans un communiqué. "Les locations réalisées par ce type de public étant plus souvent des petites surfaces, celles-ci ont tendance à faire augmenter le loyer au mètre carré. De plus les loyers sont exprimés ici charges incluses, charges qui ont tendance à augmenter plus vite que les loyers", détaille la plateforme.

Au sein de la capitale, les disparités sont importantes en fonction des quartiers. Ainsi, le 6ème est l'arrondissement le plus cher. Les loyers atteignent en moyenne 43,63 euros par mètre carré (toujours charges comprises) contre 31,31 euros du mètre carré (soit 28% de moins) pour le 19ème, l'arrondissement le moins cher.

1.800 euros pour 60 m2

LocService constate par ailleurs que les studios sont les types de logements les plus prisés puisqu'ils représentent 46% des location à Paris. Viennent ensuite les T2 (28%). A noter que 12% des offres ou des demandes de location concernent des chambres. "A Paris, les chambres se louent en moyenne 572 euros pour une surface de 12 m2, les studios 855 euros pour 21 m2 et les appartements T1 983 euros pour 27 m2. Pour les appartements T2, la surface moyenne constatée est de 39 m2 et le loyer moyen de 1.282 euros, un T3 de 61 m2 se loue 1.815 euros et les très grands appartements se sont négociés en moyenne 2.471 euros charges comprises", précise le site.

Le budget moyen des locataires parisiens est de 992 euros et est donc inférieur aux prix pratiqués. 32% des locataires sont des hommes seuls, 45% sont des femmes seules et 23% sont des couples. Par ailleurs, 45% de l'échantillon est composé d'étudiants. La plateforme s'est par ailleurs intéressée à l'activité dans chaque quartier. Il en ressort que les arrondissements centraux accueillent de moins en moins de locations à l’année, ce qui poussent les candidats à la location à s'excentrer. Locservice point du doigt "l’impact négatif des locations touristiques type Airbnb".

Diane Lacaze - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)