Rouen
LaVieImmo.com

jeudi 6 février 2014 à 10h01
Zoom des villes

L'immobilier rouennais en demi-teinte

La cathédrale de Rouen illuminéeLa cathédrale de Rouen illuminée (©Kaelkael / Wikimedia Commons)

Les prix du chef-lieu de la région Haute-Normandie sont en pleine stagnation depuis 2 ans, et peinent à séduire des acquéreurs de plus en plus regardants.

(LaVieImmo.com) - Dans l’immobilier à Rouen, la crise fait encore son effet. Le marché « est difficile et demande beaucoup de professionnalisme, avoue Claude Bertrand, directeur de l’agence Era Grand Pont dans le centre-ville. On n’est plus dans l’euphorie de 2005, quand l’offre était supérieure à la demande ». Le professionnel peine à faire accepter des baisses de prix aux vendeurs, ce qui rallonge les délais de vente.

Trois à quatre fois moins chers que Paris, et à seulement 1h de la capitale, Rouen affichait fin 2013 des prix s’élevant à 2 290 €/m², selon le dernier pointage des notaires de France.

Quels sont les secteurs plébiscités ?

Traversée par la Seine, la ville offre deux marchés distincts. Rive droite, le centre-ville et ses quartiers historiques continuent d'afficher des valorisations importante, avec une fourchette de prix comprise entre 2 400 € et 3 000 € le m². Les secteurs se situant à l’intérieur des Grands Boulevards se vendent bien. « L’hyper centre est toujours très en vogue, du CHU, en passant par la gare et jusqu’à la nouvelle préfecture », selon Claude Bertrand. Autour de la ville, les communes périphériques de Mont-Saint-Aignan et Bois-Guillaume restent des lieux particulièrement prisés.

Du côté de la rive gauche, « les meilleurs quartiers peinent à dépasser la barre d'un prix moyen de 2 300 € au m² avec des valorisations oscillant entre 1 700 € et 2 400 € le m² pour Saint-Sever, 1 800 à 2 500 € au m² pour le Jardin des Plantes, voire moins pour les secteurs peu prisés de la rive gauche (1 300 € à 2 100 € le m) », constate Marché-immo.com, le site du Crédit Foncier. Cependant, « tous les biens se vendent, il suffit qu’ils soient au bon prix », note Séverine Blot, responsable de l’agence Orpi de Sotteville-lès-Rouen, spécialisée dans la rive-gauche. L’agent immobilier a récemment réalisée la vente d’une maison de 80 m² avec 200 m² de jardin à Sotteville-lès-Rouen pour 180 000 €.

Quelques exemples de transactions :

  • Appartement Gare Rive Droite 22m² 68 000 €
  • Appartement Gare Rive Droite 45 m² (beaucoup de travaux) 95 000 €

Lire la suite
Interview

Rouen : "Lorsqu'un bien est au bon prix, il se vend"

Claude Bertrand, directeur Era Grand Pont à RouenClaude Bertrand, directeur de l'agence Era Grand Pont à Rouen, livre à LaVieImmo.com ses impressions sur le marché immobilier rouennais.

Comment se porte l'immobilier à Rouen ? Claude Bertrand : Le marché est dans l’ensemble difficile. Pour réussir des ventes, il faut faire preuve de beaucoup de professionnalisme. Dans les transactions, on n'est plus dans l’euphorie de 2005 où l'offre était supérieure à la demande. Mais en général, depuis 2008, on note un tassement des ventes. Cependant, lorsqu’un bien est au bon prix, il se vend. Et justemen ...

Lire la suite
Tout savoir

Luciline, un éco-quartier au cœur de Rouen

L'éco quartier Luciline verra le jour en 2018L’ambitieux projet Luciline est lancé dans le chef lieu de la Haute-Normandie. Non sans difficultés…

A seulement 1km du centre historique, le quartier à de quoi faire rêver. Luciline est composé de 9 hectares et offre l’opportunité de créer un grand éco-quartier. Les occasions pareilles sont peu nombreuses au niveau national et européen ; réussir à faire naître un modèle de ville moderne, bénéficiant des dernières nouveautés en matière de développement durable (l’utilisation de la géométrie sur « eau de nappe », une première en F ...

Lire la suite