Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
LaVieImmo.com

jeudi 16 décembre 2010 à 10h20
Zoom des villes

Le marché immobilier de Saint-Brieuc est un peu plus actif

Saint-BrieucSaint-Brieuc (©Google Maps)

L’immobilier reprend des couleurs dans la préfecture des Côtes d’Armor. Touché par la crise de 2008-2009, le marché est à nouveau actif depuis quelques mois.

(BFM Immo) - L’immobilier briochin se remet doucement de la crise. « On n’a pas encore renoué avec les niveaux d’activité de 2006-2007, mais les transactions reprennent progressivement depuis le début de l’année », constate Eric Gléron, responsable de l’agence Laforêt Immobilier. Une reprise qui a coïncidé, comme souvent, avec une légère baisse sur le front des prix. Un « ajustement mesuré, selon Patrick Quilgars, expert au Crédit Foncier, de l’ordre de 5 à 10 % au maximum. Bien sûr les prix avaient beaucoup progressé depuis la fin des années 1990, mais il ne faut pas oublier que nous partions de très bas… Comparativement, le marché briochin reste, à ce jour, plus abordable que celui des autres grandes villes de Bretagne, poursuit Patrick Quilgars. On peut y acheter une maison avec un ticket d’entrée de 130 000 à 140 000 euros… On ne voit pas ça dans beaucoup de préfectures ! ».

Coup de jeune

Au classement des quartiers, le centre-ville et Saint-Michel restent les plus cotés, avec des prix compris dans une fourchette de 1 500 à 1 700 euros au mètre carré pour un appartement ancien rénové, et jusqu’à plus de 2 500 euros dans le neuf - « mais les programmes sont rares en ce moment », prévient Patrick Quilgars. Pour une maison d’une centaine de mètres carrés, comptez au moins 180 000 à 200 000 euros, le double pour les biens en parfait état ou les belles bâtisses en pierre de Saint-Michel. « Le quartier reste très demandé, mais les prix qui y sont pratiqués ne sont pas toujours justifiés », estime Damien Leconte, du réseau Orpi, directeur de cinq agences dans l’agglomération de Saint-Brieuc. Un peu plus excentrés, les quartiers de Robien, au sud, ou Cesson, au nord-est, à proximité de la mer, sont en train de prendre de la valeur, à la faveur des opérations de rénovation urbaine entreprises depuis quelques années par la mairie. « Nous avons récemment conclu deux transactions à Robien, une maison rénovée d’une centaine de mètres carrés partie pour 1 500 euros du mètre carré, et un T2 de 50 m², pour 1 600 euros du mètre », poursuit Damien Leconte. Soit des prix comparables à ceux pratiqués dans le centre... « Certaines zones un peu vieillissantes ont pris un coup de jeune en l’espace de quelques années, et ce nouveau dynamisme se retrouve dans les prix », poursuit Damien Leconte, visiblement agacé par l’image de ville calme qui est généralement attachée à Saint-Brieuc.

Une agglomération en marche

Dynamique, le marché l’est également dans certaines villes de l’agglomération de Saint-Brieuc, comme les communes limitrophes de Langueux et Trégueux, au sud, ou Plérin, au nord. Les biens s’y négocient généralement 10 % moins cher qu’à Saint-Brieuc même. Plus loin, des villes comme Plaintel, à une dizaine de kilomètres au sud, ou Châtelaudren, à mi-chemin sur la route de Guingamp, sont plus accessibles et très prisées des primo-accédants. « C’est l’ensemble de l’agglomération qui est en train de se développer, reprend Damien Leconte. Saint-Brieuc. Le rythme de croissance n’est peut-être pas aussi visible que da ... Lire la suite

Interview

"Le marché briochin connaît une légère reprise"

Eric GléronEric Gléron est responsable de l’agence Laforêt Immobilier de Saint-Brieuc. Pour LaVieImmo.com, il décrit un marché qui a repris des couleurs mais reste encore fragile.

Comment se porte l’immobilier à Saint-Brieuc ? Eric Gléron : Mieux qu’il y a quelques mois ! On n’a pas encore renoué avec les niveaux d’activité d’avant la crise, mais les transactions ont repris. Cela étant dit, il faut garder à l’esprit que le marché briochin est traditionnellement calme. Cela va de pair avec un dynamisme économique moins fort que dans d’autres grandes v ...

Lire la suite
Tout savoir

Saint-Brieuc : A l’ouest enfin du nouveau !

Les Plaines-VillesL’ancien aéroport de Saint-Brieuc, en friche depuis 25 ans, va devenir un éco-quartier. Bureaux, commerces, logements et espaces verts verront à terme le jour sur ce site de 120 hectares, situé à l’ouest de la ville.

La réalisation de l’éco-quartier des Plaines-Villes se déroulera en plusieurs phases. Une première tranche de 13 hectares est en cours. « L’enjeu est de créer un véritable nouveau quartier de ville, dont l’organisation soit telle qu’elle permette aussi bien d’habiter que de travailler », explique la Chambre du commerce et d ...

Lire la suite