Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Brétigny-sur-Orge
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemardi 21 mai 2019 à 11h17

Entrepôt de Brétigny-sur-Orge: un permis de construire mal rempli qui coûte cher à Amazon


Amazon - photo d'illustration
Amazon - photo d'illustration
Amazon - photo d'illustration (©Adrian Denis - AFP)

Le géant américain doit ouvrir en septembre son nouvel entrepôt de Bretigny-sur-Orge. Mais une erreur administrative va lui coûter cher.

(LaVieImmo.com) - Une simple erreur de case va coûter très cher au géant américain. Amazon est en train de faire construire un entrepôt à Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne. Cette plate-forme logistique de 142.000 mètres carrés (l'équivalent de 20 terrains de foot ou d'un peu plus de 110 piscines olympiques) va ouvrir ses portes en septembre. Et pour faciliter son implantation, Amazon avait signé un accord avec la ville de Brétigny-sur-Orge et l'agglomération Cœur d'Essonne qui possède le terrain sur lequel l'entrepôt sera construit, raconte ce mardi Le Parisien.

Cet accord disposait que la taxe d'aménagement communale, une taxe versée à l'occasion de la construction, la reconstruction, l'agrandissement de bâtiments et aménagements de toute nature nécessitant une autorisation d'urbanisme, soit de 0 euro.

Une erreur de case

Pour en bénéficier, il fallait simplement qu'en remplissant son permis de construire, Amazon coche la bonne case. "Lors du dépôt du permis de construire, le groupe doit préciser de quel type de locaux il s'agit. Apparemment, ils n'ont pas rempli la même case que celle indiquée dans le délibéré pris par la ville", explique au Parisien Sylvain Tanguy, président d'Air 217, la société publique locale Cœur d'Essonne. Résultat, Amazon va devoir s'acquitter d'une taxe de 3 millions d'euros.

Amazon avait déjà décidé, en octobre, de renoncer à une partie de son projet sur le site. Initialement, le leader du e-commerce souhaitait disposer sur le site d’un entrepôt de 142.000 mètres carrés dédié au stockage et à la préparation des commandes ainsi que d’un bâtiment voisin de 47.000 mètres carrés de "messagerie logistrielle" (préparation des commandes) destiné à "consolider les colis venant de différents centres logistiques du puzzle Amazon". Finalement, Amazon a demandé l'annulation du permis de construire du second bâtiment.

Diane Lacaze - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)