Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemardi 12 février 2019 à 17h05

La terrasse d'un musée offre une vue plongeante sur leurs appartements : les propriétaires perdent en justice


Cet immeuble de standing jouxte la terrasse panoramique du musée Tate Modern à Londres
Cet immeuble de standing jouxte la terrasse panoramique du musée Tate Modern à Londres
Cet immeuble de standing jouxte la terrasse panoramique du musée Tate Modern à Londres (©AFP)

La terrasse panoramique du musée Tate Modern est située à une vingtaine de mètres à peine de luxueux appartements achetés à prix d'or.

(LaVieImmo.com) - "Ils n'ont qu'à fermer leur rideau". C'est la recommandation surprenante du conseil d'administration de Tate, une organisation qui regroupe plusieurs musées britanniques, à l'égard de leurs voisins. Et la justice vient de leur donner raison, comme le rapporte notamment The Guardian. Des propriétaires de quatre luxueux appartements à Londres avaient porté plainte contre le Tate Modern, un musée d'art contemporain. L'objet du litige ? Une extension dudit musée avec une terrasse panoramique à 360 degrés, ouverte au public depuis juin 2016, qui donne une vue imprenable… sur des appartements situés à une vingtaine de mètres du nouvel édifice. Des appartements qui sont constitués d'immenses baies vitrées.

Chaque jour, ce sont ainsi des milliers de visiteurs qui s'agglutinent dans l'espace extérieur du musée, avec vue plongeante sur les résidents. Certains d'entre eux se permettent même de poster sur les réseaux sociaux des photos des résidents sans leur permission. Las de cet incessant balais, plusieurs propriétaires ont attaqué le musée en justice, se plaignant d'une violation de leur intimité. Mais le juge Anthony Mann en charge de l'affaire vient de rejeter leur plainte. "Ces propriétés sont impressionnantes, et il n'y a pas de doute sur le fait qu'il y a de nombreux avantages à profiter de telles baies vitrées, mais cela a un prix en termes de vie privée", a-t-il estimé.

Vers une procédure d'appel

Le juge a notamment expliqué que les propriétaires disposaient de nombreux moyens pour se prémunir contre cette intrusion dans leur vie privée, par exemple en "fermant leurs volets" ou en "installant des films de protection" spécifiques ou encore des "rideaux opaques".

Les propriétaires et leurs représentants envisagent de leur côté de faire appel de cette décision. Ils soulignent notamment le manque d'effort de la part du musée pour empêcher les visiteurs de les observer. Selon le Daily Mail, les appartements de cette résidence haut de gamme, baptisée Neo Bankside, ont été achetés entre 2 et 19 millions de livres par leurs propriétaires, soit entre 2,3 et 21,7 millions d'euros. Reste que ces propriétaires étaient au courant du projet d'extension du musée au moment où ces logements étaient mis en vente par le promoteur, comme l'expliquait The Guardian lors du dépôt de la plainte en 2017.

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)