Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitejeudi 10 août 2017 à 09h53

Une rue huppée de San Francisco vendue 76.000 euros


35 imposantes propriétés bordent la voie privée de Présidio Terrace
35 imposantes propriétés bordent la voie privée de Présidio Terrace
35 imposantes propriétés bordent la voie privée de Présidio Terrace (©Steve Willber - Flickr - CC)

Ne parvenant pas à se faire payer la taxe foncière, la ville de San Francisco a mis aux enchères Presidio Terrace, une rue bordée par de luxueuses villas. Un couple d'investisseurs a emporté le lot au grand dam des milliardaires qui y habitent.

(LaVieImmo.com) - Quand on possède une villa valant plusieurs millions de dollars, payer une taxe d'habitation de 14 dollars par an pour profiter d'une voie privée ne semble pas excessif. Pourtant les 35 propriétaires de Presidio Terrace, l'une des rues les plus cotées de San Francisco, ne l'ont pas acquitté depuis plusieurs dizaines d'années.

Pour récupérer son dû, qui s'élève à 994 dollars (842 euros) avec les pénalités et les intérêts non payés, le service des impôts communal a procédé à une vente aux enchères en ligne en avril 2015. Et un couple d'investisseurs, Michael Cheng et son épouse Tina Lam, a flairé la bonne affaire et est devenu propriétaire de cette cossue rue bordée de palmiers pour 90.100 dollars (76.000 euros), raconte le The San Francisco Chronicle.

Mais comment rentabiliser les trottoirs, la voie et les quelques parties communes nouvellement achetés? Les investisseurs ont quelques pistes, comme celle de louer les 120 places de stationnement aux riches propriétaires.

Les propriétaires des villas veulent faire annuler la vente

Sauf que les habitants des villas n'ont pas envie de partager leur éden avec ces nouveaux venus, entrés par la petite porte. Ils expliquent en effet ne jamais avoir été informés de la mise en vente de leur rue. Plus encore, ils affirment n'avoir jamais reçu les relances de l'administration. Selon l'avocat du comité des propriétaires de Presidio Terrace, l'avis d'imposition était envoyé à un comptable avec qui ils n'étaient plus en affaire depuis les années 80. Ces millionnaires ont donc lancé une procédure judiciaire pour faire annuler la vente. Une audience est prévue en octobre. Ils se sont également retournés contre la ville et le couple d'investisseurs, afin d'éviter qu'ils ne mettent en vente la rue.

Ces derniers ont d'ailleurs été surpris de l'accueil que leurs réserves leur voisins. "Je pensais qu’ils allaient essayer de nous contacter et nous envoyer des invitations en tant que nouveaux voisins", a déclaré Cheng à l’agence de presse américaine Associated Press, admettant qu'ils ne s'attendait pas à faire face à de tels mécontentements.

©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)