Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 19 octobre 2017 à 15h07

"La reprise du marché haut de gamme parisien se confirme"


Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France et Monaco
Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France et Monaco
Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France et Monaco (©DR)

Selon Sotheby's International Realty, Paris est la 5e destination la plus prisée par les acheteurs à la recherche d'un bien immobilier de luxe, après les îles privées, Los Angeles, Londres et New York. Alexander Kraft, CEO du réseau de prestige, revient en détail sur cette étude inédite.

(LaVieImmo.com) - Comment expliquer cet engouement pour les grandes métropoles américaines ?

Alexander Kraft : New York fait partie de ces marchés immobiliers éternels qui se portent toujours assez bien, même en temps de crise. Acheter un pied-à-terre dans l'une des plus grandes villes du monde est le rêve de beaucoup d'acquéreurs. La particularité de New York, c'est de voir ses prix de l'immobilier varier dans une fourchette de prix assez large, allant de 9000 à 100.000 euros le mètre carré. C'est la grosse différence avec Paris où les tarifs montent rarement au-dessus des 30.000 euros/m². En fait, à New York, on peut acheter soit des parts d'immeubles entiers ("co-ops") où il est assez difficile d'accéder, soit devenir propriétaire dans des copropriétés classiques ("condos"). Cela créé donc des différences de prix.

Quelles sont les quartiers les plus prisés à New York ?

Alexander Kraft : L'upper east side, à l'est de Central Park (5e avenue etc.), est particulièrement recherchée. Le quartier "west side", plus traditionnel, est également prisé. Il y a bien sûr le "lower Manhattan", proche de Wall Street, ainsi que tous les anciens quartiers pauvres qui sont devenus très à la mode et branchés comme SoHo et NoLita.

Londres fait également partie de votre top 5, ce qui peut paraître étonnant avec le Brexit... ?

Alexander Kraft : Malgré la sortie effective de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, la capitale britannique reste un marché éternel. Bon nombre d'acheteurs veulent y investir, notamment pour le shopping, la culture et les finances. Surtout, les prix immobiliers ont commencé à baisser il y a un an et demi avec les élections, donc cette destination devient intéressante pour les investisseurs étrangers. Cette tendance devrait se confirmer.

Vous parliez aussi des îles privées... combien ça coûte d'avoir son propre paradis sur terre ?

Alexander Kraft : D'après les produits qui sont disponibles chez Sotheby's International Realty, il faut compter quelques centaines de milliers d'euros pour acheter une île. Mais à ce prix-là, il n'y a ni infrastructure ni maison. Tout compris, c'est-à-dire avec logements, héliport, ponton, centrale électrique, générateur et système de traitement des eaux, les tarifs peuvent grimper jusqu'à 10 ou 20 millions d'euros. Nous avons identifié trois marchés principaux : le nord de l'Amérique, où certaines îles sont à vendre à l'ouest de Vancouver (Canada), la France (Bretagne) ainsi que le sud de l'Europe (Italie etc.).

Enfin, Paris ferme la marche mais s'offre tout de même une 5e place...

Alexander Kraft : La ville lumière propose à la fois un marché relativement stable, un placement sûr et moins cher que la plupart des grandes métropoles, une histoire et un charme qui lui sont propres. Aussi, après une période difficile marquée par une perte de confiance des acheteurs, la reprise du marché haut de gamme parisien se confirme. Les acquéreurs sont de retour, motivés par des taux de crédit qui restent attractifs. Aujourd'hui, 85% des acheteurs d'un bien haut de gamme sont Français, alors qu'en temps normal on a en moyenne 50% d'acquéreurs étrangers dans la capitale.

Propos recueillis par Julien Mouret - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...