Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Lyon
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitervendredi 1 février 2019 à 10h54

A Lyon, de grands groupes vont mettre à disposition des plus pauvres leurs locaux inoccupés


Un SDF dans une rue de Lyon.
Un SDF dans une rue de Lyon.
Un SDF dans une rue de Lyon. (©Philippe Desmazes - AFP)

Grâce à une plateforme, des entreprises pourront proposer à des associations des locaux disponibles pour héberger des sans-abri. De plus, elles encourageront leurs salariés à donner du temps ou des congés.

(LaVieImmo.com) - De grandes entreprises basées à Lyon ont décidé de se mobiliser pour aider les "laissés-pour-compte" en mettant notamment à disposition des locaux inoccupés, sous l'impulsion d'Alain Mérieux, fondateur du groupe de tests de diagnostic in vitro bioMérieux. "Je vais souvent sur le terrain, dans des pays comme Madagascar, Haïti, etc., et en rentrant dans mon vieux pays, je suis toujours atterré de voir que la situation des laissés-pour-compte se détériore", explique à l'AFP le célèbre industriel à la tête de la Fondation Mérieux, qui lutte contre les maladies infectieuses.

Alain Mérieux a mis en place une plateforme de mise en relation entre les entreprises, leurs collaborateurs et le monde associatif, dont les premières actions verront le jour cet été. Baptisée "L'entreprise des possibles", elle est basée sur un concept plus développé dans les pays anglo-saxons qu'en France : le "logement d'abord". Pour aider une personne à sortir de la précarité, il lui faut d'abord un logement, puis une prise en charge, de la réinsertion... Via cette plateforme, les entreprises pourront proposer à des associations des locaux disponibles pour héberger des sans-abri. Elles encourageront aussi leurs salariés à donner du temps ou des congés, que les entreprises reverseront à ces structures sous forme d'équivalent en sommes d'argent.

"Les chances de vie des SDF, c'est 49 ans"

Une quinzaine d'entreprises comme Apicil, bioMérieux, Crédit Agricole Centre-Est, CIC Lyonnaise de Banque, EDF, Huttopia, Keolis, Plastic Omnium, Sanofi ou Seb se sont déjà engagées dans l'initiative, qui devrait commencer à se concrétiser cet été. La Chambre de commerce et d'industrie Lyon Métropole, Saint-Etienne, Roan et le patronat soutiennent également cette action.

Parmi les associations bénéficiaires, L'Entreprise des possibles envisage par exemple de travailler avec La Croix-Rouge, Les Petits Frères des Pauvres, Habitat et Humanisme ou Le Foyer Notre-Dame-des-sans-abri. "Il faut changer de façon d'aborder ces problèmes, de façon beaucoup plus opérationnelle et généreuse. Les chances de vie des SDF, c'est 49 ans et ils meurent plus l'été que l'hiver. Je suis atterré de voir qu'on ne se mobilise pas", ajoute Alain Mérieux, qui lance un appel à la solidarité.

Face à cette démarche, le préfet a proposé une réunion entre les élus et le monde économique local pour coordonner l'organisation de cette solidarité. Dans la métropole de Lyon, il y a 5.500 places permanentes d'hébergement d'urgence et plus de 1.300 en plus pour l'hiver (chiffre qui peut évoluer dans les prochaines semaines). Mais il reste actuellement plus de 1.100 personnes sans aucune solution. Et tous les acteurs sociaux témoignent d'une situation qui ne cesse de se dégrader d'une année sur l'autre.

(Avec AFP)

LaVieImmo.com - ©2019 LaVieImmo

Devis Travaux

Devis Travaux

Diagnostics

Diagnostics

Primes énergies

Primes énergies


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)