Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermercredi 22 décembre 2010 à 09h55

Ademe : Un immobilier trop "dispersé"


L'Ademe dans le viseur de la Cour des comptes
L'Ademe dans le viseur de la Cour des comptes
L'Ademe dans le viseur de la Cour des comptes (©dr)

La cour des comptes vient de réaliser un rapport sur l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), dans lequel l’institution déplore l’éparpillement immobilier de l’agence. « Un facteur de surcoût, de lourdeur », rapporte La Tribune, qui s’est procuré ledit rapport.

(LaVieImmo.com) - L’Ademe ne donnerait-elle pas le bon exemple en matière d’environnement ? Elle dispose en effet d’un siège « dispersé entre Paris, Angers et Valbonne (Alpes-Maritimes) », selon la Cour des comptes, qui note que jusqu’en 2009, « le siège d’Angers était lui-même dispersé entre quatre sites », relève le quotidien. « Cette situation est un facteur de surcoûts, de lourdeur, voire de dysfonctionnements d’autant qu’à l’exception de deux directions [...] toutes les autres sont réparties sur deux ou sur les trois implantations du siège », explique le rapport.

« utilisation intensive de la visio-conférence »

En dépit de cette organisation dommageable, l’Agence s’accomode, et fait une « utilisation intensive de la visio-conférence », selon le rapport cité, et a retrouvé un équilibre budgétaire, à travers la succession des gouvernements qu'elle a subis. Principal instrument de la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, l’Ademe a adapté son budget triennal (2011-2013), qui fait état « d'une nouvelle programmation des interventions de l’Ademe dans le cadre du Grenelle, cohérente avec celle de ses financements budgétaires », précise le rapport.

Léo Monégier - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)