Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterjeudi 3 septembre 2020 à 09h40

Jean Castex veut "mettre un terme, le plus vite possible, aux passoires thermiques"


Jean Castex, Premier ministre
Jean Castex, Premier ministre
Jean Castex, Premier ministre (©Guillaume Souvant - AFP)

À quelques heures de la présentation du plan de relance, le Premier ministre Jean Castex a rappelé l'importance de la rénovation énergétique des bâtiments.

(BFM Immo) - Pour sortir la France de la crise, réindustrialiser le pays, créer des emplois et accélérer la transition écologique, le plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans sera détaillé ce jeudi 3 septembre. Certaines mesures concernent le secteur de l'immobilier.

Ainsi, près de 7 milliards d'euros seront mobilisés pour la rénovation énergétique des bâtiments: 4 milliards pour les bâtiments publics (écoles, université, etc.) et 2 milliards pour les ménages via la prime Maprimerénov' qui sera accessible à tous les ménages, sans plafond de revenus, à partir du 1er janvier 2021.

>> Partenariat BFM Immo : jusqu'à 4000€ de prime pour les travaux de rénovation de votre logement avec la Prime Eco Energie Auchan

"C'est inédit"

Le gouvernement veut notamment viser les rénovations globales, plus efficaces en terme d'économies d'énergie, ainsi que les bailleurs et les copropriétés, là où les travaux sont les plus difficiles à déclencher.

Sur RTL ce jeudi matin, le Premier ministre Jean Castex rappelle que ce sont des dispositifs qui existent déjà mais qui seront amplifiés. "Cela va concerner tout le monde, indépendamment du revenu", a-t-il déclaré. Et il a ajouté : "Il faut mettre un terme le plus vite possible aux passoires thermiques". Le Premier ministre, conscient de l'ampleur du travail – près de 5 millions de logements en France seraient des passoires thermiques – a toutefois admis que "cela va mettre du temps".

Jean Castex aimerait que les bâtiments publics donnent l'exemple. "L'argent qu'on va mettre là, plusieurs milliards, c'est inédit. Ça va profiter à des entreprises, ça va profiter à des emplois qui sont derrière. On va cocher deux cases : la transition écologique – l'absence d'isolation de logement coûte très cher à ce point de vue là - et le travail, l'emploi, la relance".

Diane Lacaze - ©2020 BFM Immo

Devis Travaux

Devis Travaux

Diagnostics

Diagnostics

Primes énergies

Primes énergies


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)