Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Insolite
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemercredi 23 janvier 2019 à 15h24

Loft, garage, ancienne usine... Et vous, oseriez-vous acheter un bien atypique?


Un ancien garage transformé en loft
Un ancien garage transformé en loft
Un ancien garage transformé en loft (©Jean-Marc Palisse / Éditions de La Martinière)

À l'occasion de ses 10 ans d'existence, l'agence immobilière spécialisée Espaces Atypiques a sorti un livre sur les 20 biens qui l'ont le plus marquée. Et dresse un portrait des Français qui achètent des biens atypiques.

(LaVieImmo.com) - Quel est le point commun entre un atelier de canuts, une fabrique de poupées, un garage et une usine de fabrication de bouchons de dentifrice? Tous ont été transformés pour devenir de superbes appartements. Espaces Atypiques est une agence immobilière spécialisée dans les biens insolites. Et pour ses 10 ans, l'agence a sorti un livre qui dévoile les 20 biens qui l'ont le plus marquée.

"Ces lieux sont d'une grande diversité: un loft industriel, un atelier sur cour, une maison d'architecte, un penthouse, un souplex, une grande réhabilité, une péniche, un chalet contemporain, d'anciennes chambres de bonne mansardée, une école, une gare, un relais de poste…", précise Julien Haussy, fondateur d'Espaces Atypiques.

Des lieux qui séduisent de plus en plus. Espaces Atypiques a été créée en 2008 à Paris. En 2013, le groupe comptait trois agences et un chiffre d'affaires de 1,7 million d'euros. En 2018, le groupe comptait 30 agences, avait vendu 700 biens et affichait un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros.

Qui sont les Français qui achètent?

Selon Espaces Atypiques, le budget moyen pour un bien atypique en France était de 560.000 euros, "soit deux fois et demi plus important que la moyenne nationale qui s'élève à 260.000 euros pour une maison et entre 190.000 et 230.000 euros pour un appartement". Mais le groupe propose également des biens à moins de 300.000 euros. Ils représentent même 24% de l'offre.

D'après une étude publiée par l'agence en 2018, les acheteurs de ces biens insolites fonctionnent au coup de cœur (25% des acheteurs). Ils sont également sensibles au fait que ces biens permettent souvent d'obtenir plus d'espace à des prix comparables (25% d'entre eux également). Une majorité écrasante de clients (85%) sollicite Espaces Atypiques pour acquérir leur résidence principale. "Seul un quart des acquéreurs sont des primo-accédants... une donnée à relier avec le budget moyen élevé de 560.000 euros". La moyenne d'âge des acquéreurs est de 42 ans, 61% sont situés entre 30 et 50 ans. "Le pool d’acquéreurs est composé d’une majorité écrasante (48%) de professions intellectuelles supérieures et de cadres", précise l'étude. Une enquête menée auprès des clients de l'agence dans le cadre de 482 opérations de vente. L'échantillon n'est donc pas nécessairement représentatif de l'ensemble des acheteurs français de biens atypiques mais les données sur ce sujet sont rares.

Des exemples de logements atypiques:

Un garage transformé en duplex

Cet ancien garage est situé dans le 17ème arrondissement de Paris. "Ainsi furent les prémices de ce duplex lumineux et convivial, dont l'originalité réside dans des éléments architecturaux forts, avec une cave à vin sous verre creusée dans le sol et une cloison très graphique en bois et verre séparant la pièce de vie de la chambre", écrit Espaces Atypiques. (c) Jean-Marc Palisse / Éditions de La Martinière

Une usine de fabrication de bouchons de dentifrice transformée en loft

"Dans cette ancienne usine de fabrication de bouchons de dentifrice datant du milieu du XXème siècle, l'architecte d'intérieur Cécile Simian, spécialisée dans les rénovations privées et les boutiques de charme, en a fait un loft baignée par une lumière zénithale. Et l'a décoré dans un esprit bohème sans excès", raconte Espaces Atypiques. (c) Jean-Marc Palisse / Éditions de La Martinière

Une usine de chauffe-eau devenue un appartement

Deux particuliers ont acheté un des lots de cette ancienne usine de chauffe-eau et l'ont transformé selon les règles du feng shui et le nombre d'or. Ils ont réussi à faire passer leur loft de 130 à 170 mètres carrés. (c) Jean-Marc Palisse / Éditions de La Martinière

Un atelier de canuts devenu un loft

"Situé sur le plateau de la Croix-Rousse, cet ancien atelier de canuts fait partie du patrimoine architectural et culturel lyonnais. Transformé en un loft lumineux et contemporain, c'est devenu un lieu de vie familial qui a rompu avec son passé mais pas avec son charme", décrit Espaces Atypiques. (c) Jean-Marc Palisse / Éditions de La Martinière

Diane Lacaze - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)