Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermercredi 28 avril 2021 à 16h30

Rénovation énergétique: le gouvernement accélère sur les certificats d'économies d'énergie


Les CEE vont devoir permettre de baisser davantage la consommation d'énergie des ménages
Les CEE vont devoir permettre de baisser davantage la consommation d'énergie des ménages
Les CEE vont devoir permettre de baisser davantage la consommation d'énergie des ménages (©Pixabay)

Les CEE devront davantage permettre de baisser davantage que prévu la consommation énergétique des ménages sur la période 2022-2025.

(BFM Immo) - Le gouvernement a revu en hausse mardi les objectifs d'économie d'énergie fixés dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE) pour la nouvelle période 2022-2025, ainsi que la part destinée aux plus précaires.

Le dispositif des CEE repose sur une obligation de réalisation d'économies d'énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d'énergie - comme EDF, Engie, Total etc. - appelés les "obligés". Concrètement, les CEE se traduisent par un volume d'énergie épargnée à atteindre pour chaque vendeur d'énergie sur une période donnée: celui-ci peut les obtenir en incitant directement ses clients à réduire leur facture, par exemple en offrant des primes pour certains travaux, ou en les achetant auprès d'intermédiaires. Les entreprises concernées financent ainsi par ce biais des travaux de rénovation dans les maisons des particuliers, comme par exemple des travaux d'isolation des combles, l'installation d'un chauffe-eau solaire ou d'une pompe à chaleur.

>> Partenariat BFM Immo : profitez des aides de l’Etat pour financer la rénovation énergétique de votre maison avec Hellio

Pour la nouvelle période 2022-2025, le gouvernement prévoit désormais des obligations globales d'économies d'énergie de 2.500 térawattheures (TWh), a indiqué le ministère de la Transition écologique dans un communiqué. C'est un peu plus que les 2.400 TWh qui avaient été initialement annoncés en février et mis en consultation. Cela représente aussi une hausse de 17% par rapport à la période précédente (2018-2021). Les CEE "représentent aujourd’hui de l’ordre de 4 milliards d’euros d’incitation aux économies d’énergie chaque année", précise le gouvernement dans un communiqué.

Un dispositif critiqué par les associations

Au sein du total, au moins 730 TWh "seront réalisés au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique (contre 600 TWhc dans la version soumise à la consultation)", souligne le ministère. La hausse "traduit la volonté du gouvernement d'accroître encore l'ambition écologique et de s'assurer que le soutien à la transition énergétique bénéficie en priorité aux ménages les plus précaires", selon le gouvernement.

Mais les associations de consommateurs ont critiqué ce dispositif complexe et qui donne lieu à des fraudes. Le gouvernement a indiqué qu'il menait une concertation portant notamment sur les "contrôles"et la "simplification".

(Avec AFP)

Jean Louis Dell'Oro - ©2021 BFM Immo

Devis Travaux

Devis Travaux

Diagnostics

Diagnostics

Primes énergies

Primes énergies


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)