Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermercredi 2 mai 2018 à 14h19

Un rapport s'inquiète de l'accès à la propriété de foyers modestes


(BFM Immo) - Les foyers modestes ne peuvent plus accéder à la propriété et "décrochent" par rapport au reste de la société, contribuant à les faire glisser dans la pauvreté, s'alarme l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale. "Pauvreté et mal-logement sont étroitement liés dans notre pays", souligne cet organisme gouvernemental dans son nouveau rapport annuel qui s'alarme de "la crise persistante du mal-logement" en France. Intitulé "Mal-logement, mal logés", ce rapport note des "évolutions positives" comme l'augmentation du nombre de logements (+1,1% par an entre 1996 et 2013) et de leur confort, ou le fait qu'un grand nombre de ménages ont accès à la propriété privée.

Mais les foyers les plus modestes en restent exclus, faisant de l'accès à la propriété "un marqueur social" important, souligne-t-il. L'Observatoire rappelle que 4 millions de personnes sont mal-logées et 12,1 millions en situation de fragilité (chiffres du 27e rapport de la Fondation Abbé-Pierre), en soulignant également la hausse des prix des loyers et "l'intensification des disparités territoriales" entre métropoles urbaines et territoires ruraux.

En première ligne face à cette crise, les ménages à bas revenus "connaissent une évolution globale inverse à celle de l'ensemble des ménages. En 2013, six ménages français sur dix étaient propriétaires, mais les ménages à bas revenus étaient eux "locataires pour les deux tiers", rappelle-t-il. Avec AFP

D. L. - ©2021 BFM Immo

Devis Travaux

Devis Travaux

Diagnostics

Diagnostics

Primes énergies

Primes énergies
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)