Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmercredi 17 octobre 2012 à 10h01

Réforme de la fiscalité de l'épargne : Qui y perd ?


(LaVieImmo.com) - L’association UFC-Que Choisir livre son analyse sur la mesure, qui devrait être votée dans le cadre de l’examen du Projet de loi de finances (PLF) pour 2013. Selon UFC, l’alignement de l’imposition des revenus de l’épargne sur ceux du travail ne touchera pas de la manière tous les épargnants.

D'un côté, les gros actionnaires et les « petits détenteurs » de livrets d'épargne, c'est-à-dires les foyers compris dans les tranches d’imposition de 5,5 à 14 % devraient y perdre « le moins ». Car pour ces derniers, « comme les propriétaires de livrets, plan d’épargne logement et comptes à terme n’avaient pas recours au prélèvement libératoire, sa suppression n’a pas d’incidence ».

A l’inverse, les détenteurs de livrets aux revenus moyens ou élevés vont pâtir de la réforme «  de façon non négligeable », juge l’association. En effet, le prélèvement libératoire de 24 % étant « supprimé, ce sont les contribuables situés dans les tranches de 30 %, 41 % et 45 % qui vont être concernés par la mesure ». Pire, pour les petits actionnaires, « si l’abattement de 40 % leur est bien évidemment appliqué, ils perdent celui de 3 050 €, qui pour eux était significatif », conclut UFC.

L. M. - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)