Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 7 juillet 2009 à 19h12

La Fnaim conteste le retournement du marché immobilier


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Les prix de l’immobilier ancien ont fini le deuxième trimestre en hausse de 4 %, selon la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Un chiffre à prendre avec précaution, et qui ne remet pas en question la perspective d’une variation négative sur l’ensemble de l’année.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Au cours du deuxième trimestre 2009, les prix des appartements ont enregistré une hausse de 4,2%, par rapport aux trois mois précédents, observe la Fnaim dans son dernier bulletin mensuel, publié mardi. Variation comparable pour les appartements, qui terminent le trimestre en hausse de 3,6 %. Tous types de logements confondus, les prix, qui avaient reculé de 1 % au cours des trois premiers mois de l’année, ont repris 3,9 % entre avril et juin. « Attention, ces chiffres ne sont pas vraiment significatifs », s’empresse de préciser René Pallincourt, président de la Fédération. « Les variations trimestrielles manquent de recul. Si on regarde les évolutions sur le moyen terme, on se rend bien compte que les prix restent orientés à la baisse ». Ainsi, par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière, le niveau des prix s’affiche en repli de 6,6 % (-6,8 % pour les maisons, -6,4 % pour les appartements), après une baisse de 9,8 % au premier trimestre (-11,2 % pour les maisons, -8,4 % pour les appartements). En variation annuelle moyenne, soit sur les douze derniers mois par rapport aux douze mois précédents, la correction ressort à 7,3 % (respectivement -8,8 et -5,7 %), contre une baisse de 5,7 % (-7,7 et –3,7 %) à fin mars 2009. « Il serait inexact d’annoncer un retournement de tendance », poursuit le dirigeant.

D’autant que, malgré cette baisse des prix et le repli des taux de crédits immobiliers, « à nouveau attractifs », le nombre de transactions immobilières était en recul de près de 30 % sur un an à fin juin.

Pas de chute prononcée Et pourtant, la hausse des trois derniers mois permet à la Fnaim d’écarter le scénario d’une chute prononcée. Sur l’année, les prix devraient ainsi baisser de 5 à 10 %, conformément aux prévisions qui sont celles de la Fédération depuis la fin 2008. « Nous avons calculé que si les prix baissaient de 5 % en variation trimestrielle aux troisième et quatrième trimestres, l’année se terminerait sur un repli de 8,1 % », explique René Pallincourt. Avec une correction légèrement plus marquée pour les maisons que les appartements.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)