Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 17 septembre 2018 à 11h43

La moitié des professionnels de l'immobilier prévoient des prix stables d'ici un an


Le moral des professionnels reste élevé.
Le moral des professionnels reste élevé.
Le moral des professionnels reste élevé. (©Lionel Bonaventure - AFP)

Le moral reste bon chez les professionnels de l'immobilier, même s'il continue de baisser.

(LaVieImmo.com) - Les professionnels de l'immobilier ont le moral. Ils sont 75% à être optimistes sur l'avenir du marché immobilier résidentiel pour les douze prochains mois, selon le baromètre* Crédit Foncier CSA publié ce lundi. Toutefois, à la même période l'an dernier, ils étaient 82% à l'être, et cette part n'a cessé de régresser depuis. Il faut remonter à janvier 2017 pour retrouver un moral inférieur à celui de cette enquête.

Plus de la moitié des professionnels interrogés (52%) ont d'ailleurs le sentiment que le marché s'est stabilisé au cours des quatre derniers mois. Une proportion jamais atteinte depuis la première édition de ce baromètre en janvier 2015. Au cours des douze prochains mois, 53% des personnes sondées s'attendent donc à des prix stables dans l'ancien, contre 27% qui pronostiquent une hausse et 12% une baisse.

Dans le neuf, 59% misent sur des prix stables d'ici un an, contre 33% qui s'attendent à une hausse et 5% à une baisse des tarifs.

L'optimisme est porté par les taux bas et le dynamisme du marché. Mais ces professionnels sont inquiets du contexte économique et surtout de la diminution des aides à l'accession. D'ailleurs, 35% des professionnels ont constaté une baisse de la primo-accession depuis le début de l'année.

Rétablir le PTZ

C'est pourquoi ils estiment, à 85%, que la priorité dans la prochaine loi de finances est de rétablir le prêt à taux zéro (PTZ) tel qu'il existait en 2017 (financement de 40% du coût de l'opération lors d'un achat sur tout le territoire). Par ailleurs, deux tiers de ces professionnels estiment qu'il faut revenir sur la quasi-suppression de l'APL accession. En effet, ce dispositif est supprimé dans le neuf et conservé dans l'ancien pendant deux ans, mais seulement dans certaines zones.

Les professionnels de l'immobilier citent aussi la suppression de l'impôt sur la fortune immobilière (à 43%) et l'intégration des revenus fonciers dans le prélèvement forfaitaire unique (à 42%) comme priorités.

*Baromètre réalisé tous les 4 mois par l'institut de sondages CSA par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 400 professionnels de l'immobilier (agents immobiliers, promoteurs, gestionnaire de patrimoine, ...).

Diane Lacaze - ©2018 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)