Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 24 janvier 2020 à 10h34

Les ventes dans l'immobilier de luxe flambent en France mais le prix moyen d'un bien recule


Le marché du luxe se porte bien
Le marché du luxe se porte bien
Le marché du luxe se porte bien (©Lionel Bonaventure - AFP)

Après des années 2018 et 2019 exceptionnelles, l'année 2020 s'annonce également sous les meilleurs auspices.

(BFM Immo) - "Le marché immobilier de prestige est en excellente santé en France". Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France et Monaco, est enthousiaste pour l'année à venir. En effet, il estime que ce début d'année 2020 se présente sous des augures extrêmement prometteurs. "Vers la fin de l'année 2019, un nombre non-négligeable de transactions a été décalé au premier trimestre 2020. En combinaison avec notre activité continue dans les premières semaines de cette année, nous avons déjà un très grand nombre de transactions sous compromis. Ceci nous amène à espérer que 2020 sera une véritable année record", estime-t-il.

Une année qui s'annonce donc sur la même lancée que 2019, qui elle-même avait "poursuivi sur la tendance encourageante de 2018", rappelle Sotheby's International Realty. L'an dernier, le réseau a réalisé 645 ventes de prestige, une hausse d'environ 22% par rapport à 2018 (526 ventes). Le prix moyen était de 1,56 million d'euros (une légère baisse d'environ 9% par rapport à 2018 avec 1,72 million d'euros) sur l'ensemble du territoire français. Par conséquent, les agences françaises ont réalisé au total un volume de ventes de plus de 1 milliard d'euros.

L'hyper haut-de-gamme a moins séduit

En 2019, comme en 2018, Paris a été le marché le plus attractif de France. "Les résultats parisiens de 2019 sont pratiquement identiques à ceux de 2018. En fait, ils auraient pu être encore plus importants grâce à la très grande demande continue mais ils ont été impactés par 2 facteurs négatifs : les manifestations des gilets jaunes (qui ont freiné les activités parisiennes pendant les week-ends) et les grèves (qui ont empêché les déplacements des acheteurs potentiels à la fin de l'année, surtout ceux venant de l'étranger)", note Alexander Kraft. On notera d'ailleurs que Paris est devenue la ville la plus attractive du monde pour les grandes fortunes, selon un classement établi par le réseau Barnes.

Mais fait nouveau, l'hyper haut-de-gamme (entre 10 et 50 millions d'euros) a moins séduit en 2019. Les transactions ont été plus importantes dans le haut-de-gamme entre 3 et 7 millions. En témoigne d'ailleurs les records parisiens enregistrés par les notaires l'an dernier. La vente parisienne la plus impressionnante n'était "que" de 36.000 euros du mètre carré. En 2017, un duplex de 310 mètres carrés à Invalides dans le VIIème arrondissement s'était vendu 38.700 euros du mètre carré par exemple. Et en 2018, les notaires avaient constaté la vente d'un studio de 59 mètres carrés dans le XVIème arrondissement, à Porte Dauphine, à 2,4 millions d'euros, soit 40.680 euros du mètre carré. L'an dernier, Paris s'est même faite détrôner par Boulogne-Billancourt pour le record du prix de vente au mètre carré. Une maison de 120 mètres carrés, quatre pièces, avec un jardin de 730 mètres carrés, s'est vendue 44.554 euros du mètre carré à Boulogne-Billancourt.

Réémergence des marchés immobiliers provinciaux

Dans le reste de la France, Sotheby's International Realty a constaté l'an dernier la réémergence des marchés immobiliers provinciaux. "Les Français ont retrouvé leur confiance dans la pierre française, et achètent aujourd'hui non seulement pour surclasser leur résidence principale ou acheter des résidences secondaires, mais aussi pour faire des investissements stratégiques pour l'avenir. Que ce soit dans le Sud (Provence, Côte d'Azur, Languedoc), en montagne (Megève, Méribel, Courchevel, Chamonix), dans les stations balnéaires (Biarritz, Pyla-sur-Mer, La Rochelle-Ile de Ré, La Baule, Dinard, Le Touquet), les métropoles (Lille, Lyon, Bordeaux) ou les terres (Bretagne, Normandie, Sud-Ouest), nous avons constaté une hausse d'activité sur la totalité de nos 50 marchés français. ", précise Alexander Kraft.

Diane Lacaze - ©2020 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)