Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 2 juillet 2020 à 16h29

Les ventes immobilières s'envolent et les prix continuent pour l'instant de grimper dans les grandes villes


Les transactions repartent de l'avant
Les transactions repartent de l'avant
Les transactions repartent de l'avant (©AFP)

Le niveau d’activité est en hausse de 35% par rapport à la même période l’année dernière, qui était déjà exceptionnelle en termes de volume de ventes, constate MeilleursAgents. Et les prix poursuivent leur progression. Mais la hausse du chômage combinée au resserrement des conditions de crédits laisse planer le doute sur le dynamisme du marché à l’automne.

(BFM Immo) - A quoi va ressembler la seconde partie de l’année 2020 sur le marché immobilier? Même si cette phase commence bien, certains professionnels craignent pour la suite. C’est ce qui ressort notamment de l’étude de MeilleursAgents publiée cette semaine. Dans son baromètre, le spécialiste de l’estimation constate que l’augmentation sans précédent du volume de transactions observée dans les premières semaines suivant le déconfinement s’est poursuivie tout au long du mois de juin. “Au point, en ce début d’été, d’afficher un niveau d’activité en hausse de 35% par rapport à la même période l’année dernière qui était déjà exceptionnelle en termes de volume de ventes”.

>> Téléchargez gratuitement notre guide Loi Pinel

Et cette hausse n’est pas uniquement un effet de rattrapage lié à la signature définitive des opérations initiées avant le 17 mars. “En effet, l’équipe de MeilleursAgents constate aujourd’hui l’arrivée de nouveaux projets avec un nombre important de nouvelles annonces mises en ligne qui est d’ailleurs nettement plus élevé pour cette époque de l’année qu’en 2019”. Des observations qui va dans le même sens qu'une autre étude publiée récemment par Hosman, qui constatait une progression de 39% du nombre d'annonces de biens à vendre à Paris à la mi-juin par rapport à début mars.

Mais MeilleursAgents s’interroge sur le reste de l’année. L’envolée du chômage, combinée à un resserrement des conditions de crédit, risque d’entraîner rapidement une baisse de la demande solvable. “On constate que les vendeurs déclarent une intention de reprise plus rapide de leur projet de vente (42% dans les deux mois à venir) comparés aux projets des acquéreurs (24% d’ici deux mois). A cet égard, notre Indicateur de Tension Immobilière (ITI) indique déjà une contraction du nombre d’acheteurs dont les effets devraient se faire sentir dans les mois à venir”, prévient MeilleursAgents.

Des prix encore en hausse

Coté prix, il n’y a pas eu de baisse. “Poussés par l’envie de reprendre immédiatement leur projet immobilier, les candidats à l’achat n’ont pas attendu un hypothétique recul des tarifs de la pierre pour se lancer. Le marché repart en avant sur les mêmes bases tarifaires qu’avant la crise du coronavirus”, constate MeilleursAgents.

Et le spécialiste ajoute: “Si Paris et les dix plus grandes villes de France font toujours la course en tête (+0,4% en un mois), les zones rurales, d’habitude moins sujettes aux variations, les talonnent de près (+0,3%). À raison de 0,8% de hausse, Lille enregistre la plus forte augmentation du mois suivie de près par Lyon et Nice (+0,7% chacune). Seules exceptions à cette nouvelle poussée tarifaire, Montpellier et Strasbourg dont les prix n’ont pas bougé depuis notre dernier baromètre”.

Diane Lacaze - ©2020 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)