Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 10 juillet 2018 à 15h46

Achat immobilier : les meilleurs profils empruntent à moins de 1% sur 15 ans


Les banques n'ont globalement pas touché à leur grille de taux en juillet
Les banques n'ont globalement pas touché à leur grille de taux en juillet
Les banques n'ont globalement pas touché à leur grille de taux en juillet (©AFP)

Alors que l'inflation remonte, les taux restent à des niveaux extrêmement bas. Chez le courtier Vousfinancer, un couple est parvenu à négocier un crédit sur 15 ans à 0,68%.

(LaVieImmo.com) - On ne prête qu'aux riches. Le proverbe est bien connu. Certes la formule ne se vérifie pas dans la pierre, avec en 2017 pas moins de 960.000 ventes dans l'ancien financées largement à crédit. Ce qui est vrai en revanche, c'est que les clients les plus aisés obtiennent des taux exceptionnels. En juin, un couple de primo-accédants de 35 ans, avec 5500 euros de revenus par mois et 60% d'apport, a ainsi obtenu le taux record à Nantes de 0,68% sur 15 ans, rapporte le courtier Vousfinancer. Sur 20 ans, des primo-accédants de 32 ans affichant près de 5400 euros de revenus par mois ont quant à eux obtenu un taux, lui aussi record chez le courtier, de 1% à Laval.

"Dans un contexte de retour des acheteurs depuis la mi-mai, les banques se livrent une forte concurrence pour capter les meilleurs profils et les jeunes, en leur proposant des taux très attractifs", constate Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer. "On voit ainsi à nouveau des crédits accordés à moins de 1 % sur 15 ans et moins de 1,3 % sur 20 ans", ajoute-t-elle. Selon le courtier, les banques n'ont globalement pas touché à leur grille de taux en juillet. Ces derniers restent ainsi à des niveaux particulièrement bas, proches des planchers de fin 2016. Du côté de ce courtier, les taux moyens s'affichent aujourd'hui à 1,3% sur 15 ans, 1,5% sur 20 ans et 1,7% sur 25 ans. Des taux assez proches de ceux constatés sur le marché qui étaient en moyenne en mai de 1,25% sur 15 ans, 1,44% sur 20 ans et 1,68% sur 25 ans selon les dernières données de l'observatoire CSA - Crédit Logement qui font autorité dans le secteur.

Un produit d'appel sans équivalent

En tenant compte de l'inflation, qui continue de progresser (+2,1% sur un an en juin selon l'Insee), il n'a en réalité jamais été aussi bon marché d'emprunter. Après un premier trimestre compliqué (avec 16,9% de prêts accordés en moins par rapport au premier trimestre 2017 d'après l'observatoire CSA - Crédit Logement), les banques mettent les bouchées doubles pour ne pas rater leurs objectifs annuels. Quitte à casser les prix pour les meilleurs profils. Les dossiers signés en juin ne seront en effet débouclés qu'en septembre, délai pour passer du compromis de vente à la signature devant le notaire. Il ne reste donc plus que quelques mois aux établissements financiers afin de rattraper leur retard du début d'année.

Pour les banques, le prêt immobilier reste un produit d'appel qui n'a pas d'équivalent. Cette politique de taux très attractifs "devrait se poursuivre encore à la rentrée", prédit Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer. Il s'agit d'une "période clé pour les banques car traditionnellement riche en transactions immobilières".

Jean Louis Dell'Oro - ©2018 LaVieImmo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...