Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 19 novembre 2018 à 14h39

Avec la légère remontée des taux, le pouvoir d'achat immobilier baisse dans les grandes villes


Les taux remontent en cette fin d'année.
Les taux remontent en cette fin d'année.
Les taux remontent en cette fin d'année. (©Fred Tanneau - AFP)

En novembre, les courtiers constatent de petites hausses de taux. Une évolution qui entraîne une très légère baisse du pouvoir d'achat immobilier dans la moitié des 20 plus grandes villes de France.

(LaVieImmo.com) - Est-ce un simple sursaut ou la tendance va-t-elle s'inscrire dans la durée? Début novembre, le courtier Vousfinancer notait que pour la première fois depuis le début de l'année, des banques avaient augmenté leurs taux de 0,05% à 0,20%. Mi-novembre, le constat du courtier n'a pas changé, précisant que les taux les plus bas atteignent 0,85% contre 0,80% en juillet.

Néanmoins, Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinance précise que "les banques ont toujours la volonté de financer les meilleurs dossiers et sont alors prêtes à accorder des réductions de taux pouvant aller jusqu’à 0,50 % pour capter des clients qu’elle juge rentable dans la durée".

Très légère baisse du pouvoir d’achat

D'ailleurs, Sandrine Allonier affirme que les mouvements de remontée des taux sont "sans doute liés au fait que les banques aient atteint leurs objectifs de production de crédit". Une explication similaire est avancée par Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com: "Certains établissements bancaires ont atteint leurs objectifs et sont donc moins enclins à faire des gros efforts".

Conséquence : "la légère hausse des taux observée depuis le début du mois entraîne une très légère baisse du pouvoir d’achat immobilier dans plus de la moitié des grandes villes de France. Ainsi, 5 villes perdent 2 mètres carrés, 6 villes perdent 1 mètre carré, 8 villes sont stables et 1 seule gagne 1 petit mètre carré", explique Maël Bernier.

Dans le détail, les emprunteurs ont perdu 2 m2 de pouvoir d'achat, calculé pour une mensualité de 1000 euros sur 20 ans, au Havre, à Toulon, à Toulouse, à Rennes et à Lille. Les ménages ont aussi perdu un mètre carré de pouvoir d'achat immobilier en un mois à Saint-Etienne, Le Mans, Montpellier, Strasbourg, Nice et Bordeaux. Au sein des 20 plus grandes villes du pays, seuls les emprunteurs rémois gagnent 1 m2. Concrètement, avec un crédit de 1000 euros par mois sur 20 ans, un acheteur peut s'offrir un studio de 22 m2 à Paris, contre 155 m2 à Saint-Etienne, 73 m2 à Marseille ou 63 m2 à Nantes.

Diane Lacaze - ©2018 LaVieImmo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)