Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 4 décembre 2019 à 06h00

En 2019, l'emprunteur moyen avait 36 ans et son foyer gagnait 4.549 euros nets


Profil de l'emprunteur en 2019
Profil de l'emprunteur en 2019
Profil de l'emprunteur en 2019 (©Mychele Daniau - AFP)

Cette année, l'emprunteur moyen a le même âge que celui de 2018. Mais son apport est plus élevé et la durée de son prêt plus longue.

(BFM Immo) - Qui est l'emprunteur moyen de 2019? Le courtier Meilleurtaux a dressé le profil de l'emprunteur en France en 2019. Et on y découvre quelques changements par rapport à 2018, notamment dû aux taux bas. L'âge, lui, n'a pas vraiment évolué. Si l'emprunteur moyen avait 36 ans en 2018, il a 36,1 ans aujourd'hui. "Pour rappel, il était âgé de 36,9 ans en 2017, 37 ans en 2016 et 37,6 ans en 2015", précise le courtier. C'est à Perpignan qu'il est le plus âgé avec 39,3 ans et à Lyon qu'il est le plus jeune avec 30,8 ans en moyenne.

>> Trouvez avec notre simulateur gratuit le meilleur taux pour votre crédit immobilier

En revanche, les revenus sont en légère hausse. Le revenu moyen par foyer est passé de 4.376 euros nets avant impôts en 2018 à 4.549 euros en 2019. Il reste néanmoins loin des niveaux des années précédentes. En effet, ce revenu moyen atteignait 5.100 euros en 2017 et 5.500 euros en 2016. "L'écart de revenus entre les différentes agglomérations reste notable avec un record jamais atteint de 8.746 euros de revenus nets par foyer à Paris et 3.195 euros à Perpignan par exemple. Et nous constatons sans surprise que les villes de taille moyenne ne dépassent que très rarement les 5.000 euros de revenus quand la plupart des grandes agglomérations à l'exception notable de Montpellier flirtent souvent avec 5.500 euros et les dépassent même comme à Nice par exemple", précise Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.

Des apports en baisse

Si les revenus sont en hausse, les apports, eux, sont en baisse. L'apport moyen est passé de 18.000 euros l'an dernier à 13.900 euros cette année. Un record. Pour le courtier, l'explication est évidente: "les banques se sont montrées beaucoup moins exigeantes cette année, et les acquéreurs ont pu emprunter en n'utilisant pas ou peu leur épargne". Maël Bernier précise qu'en rapportant l'apport moyen à la transaction moyenne, l'apport représente moins de 6%, soit moins que les frais annexes liés à un achat. Quand l'apport baisse, l'emprunt moyen augmente logiquement. Le montant moyen du prêt est passé de 216.662 euros en 2018 à 223.000 euros à 2019.

En parallèle, la durée moyenne, elle, s'est allongée. Elle s'est établie à 21 ans et 6 mois en 2019, contre 20 ans en 2018. "Les politiques des banques qui ont multiplié les produits sur 25 ans ont eu un effet direct sur la durée moyenne des emprunts contractés. Ainsi plus de 40% des prêts se sont signés sur 25 ans en 2019 alors que dans les dix dernières années, la durée moyenne variait entre 18 et 20 ans", estime Maël Bernier.

La transaction moyenne a progressé de 3.000 euros passant de 234.162 euros en 2018 à 236.900 euros en 2019. Le courtier précise que : "S'il est vrai que l'évolution du montant de la transaction marque cette année un ralentissement, il est juste de rappeler qu'à Paris et, a contrario de la plupart des villes françaises y compris Bordeaux et Lyon, la transaction moyenne bondit de plus de 45 000€ à 547 000€, soit pour un prix moyen au m² de 10 500€ une surface de 52m²" dans la capitale.

Diane Lacaze - ©2020 BFM Immo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)