Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermercredi 15 octobre 2008 à 12h50

Face à la crise, les courtiers en crédit immobilier veulent rassurer


(BFM Immo) - « Peut-on encore obtenir un crédit dans de bonnes conditions en dépit de la crise actuelle ? », c’est de cette question que beaucoup se posent qu’est parti Patrice Matagne, directeur associé du réseau de courtiers In&Fi Crédits. Sur ce point, le groupe se veut rassurant : crédit immobilier, prêt-relais et acquisition, ces projets seraient toujours accessibles aujourd’hui… L’avis d’In&Fi concorde avec celui de cafpi, et les courtiers en crédit immobilier semblent seuls à afficher un tel optimisme.

« Même s’ils sont remontés, les taux fixes restent à un niveau tout à fait acceptable », tempère Patrice Matagne. Quant aux restrictions déplorées par les acquéreurs, il s’agit moins selon lui d’un changement des critères d’acceptation des dossiers que d’une « application beaucoup plus stricte des règles élémentaires d’analyse du risque ». Au sujet des prêts-relais, « les conditions du marché rendent toutefois nos partenaires plus vigilants », remarque le courtier. « Leur préoccupation va porter avant tout sur la vérification de l’estimation du bien à vendre ». A cet égard, In&Fi Crédit recommande donc aux propriétaires de « faire preuve de réalisme ».

Est-ce le moment d’acheter ? « En tous cas rien ne doit dissuader un acquéreur de réaliser son projet », répond Patrice Matagne, à condition de soigner le bilan financier –formalité que se propose d’assumer le courtier. En cas de revente, la valeur du bien doit par ailleurs être expertisée « par un professionnel de l’immobilier ».

Enfin, « En terme de conditions, on peut en outre raisonnablement parier sur une relative stabilité des taux d’intérêt », estime-t-on chez In&Fi Crédits.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2020 BFM Immo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)