Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 16 mai 2019 à 11h54

Immobilier : ce que vous pouvez acheter avec un salaire de 2.200 euros


A Bordeaux, un salarié moyen ne peut acquérir qu'un bien de 37m2 avec un crédit sur 20 ans
A Bordeaux, un salarié moyen ne peut acquérir qu'un bien de 37m2 avec un crédit sur 20 ans
A Bordeaux, un salarié moyen ne peut acquérir qu'un bien de 37m2 avec un crédit sur 20 ans (©AFP)

Si votre rémunération correspond au salaire moyen perçu dans le privé, vous pouvez emprunter 155.000 euros. De quoi s’offrir, moyennant un apport de 10%, un petit studio à Paris, un T2 à Lille ou un T3 à Marseille.

(LaVieImmo.com) - Le rêve de devenir propriétaire est-il encore accessible pour les classes moyennes ? Oui mais pas partout. Alors que l'Insee vient de dévoiler ses dernières données sur les salaires dans le privé, le courtier Vousfinancer publie ce jeudi une étude sur le pouvoir d'achat immobilier avec le salaire moyen et médian.

Dans le secteur concurrentiel, un salarié touche en moyenne 2.238 euros nets par mois, selon les données de l'Insee datant de 2016. Avec ce salaire, "on peut actuellement emprunter 154.519 euros à un taux de 1,40% sur 20 ans. C’est donc le montant moyen théorique d’un crédit immobilier sur 20 ans, une somme qui, rappelons-le, a été boostée par la baisse des taux ces dernières années mais qui reste insuffisante dans certaines villes pour acheter une surface assez grande pour se loger", explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

>> Trouvez le meilleur crédit pour votre projet immobilier avec notre simulateur gratuit

Avec un prix médian du mètre carré en France à 2.040 euros, un salarié payé dans la moyenne peut donc acquérir un appartement ou une maison de 76 mètres carrés. A condition de disposer d'un apport de 10% (ce qui est souvent demandé par les banques pour couvrir les frais de notaire). Mais les écarts de prix d'une commune à une autre sont considérables. Ainsi, cette enveloppe permettrait à une personne au salaire moyen de s'offrir seulement un studio de 16 m2 à Paris, un 2 pièces de 37 m2 à Bordeaux, un bien de 39 m2 à Lyon ou encore de 49 m2 à Lille. Le salarié moyen aurait un peu plus de pouvoir d'achat dans d'autres grandes villes comme Strasbourg (60 m2) ou Marseille (67 m2).

La moitié des Français ne peuvent pas acheter plus de 30 m2 à Bordeaux

Le courtier a également refait les calculs mais en partant cette fois-ci du salaire médian. Celui-ci partage la population en deux : 50% des salariés du privé gagnent davantage, 50% touchent moins. En 2016, ce salaire médian s'élevait à 1.789 euros, toujours selon l'Insee. Ainsi, "la moitié des Français travaillant à temps plein dans le privé ne peuvent pas emprunter plus de 123.519 euros sur 20 ans. Si on prend le prix médian au mètre carré en France, cela signifie que la moitié des Français ne peuvent pas acheter plus de 61 m2", détaille Sandrine Allonier dans un communiqué. "La moitié des Français ne pourraient pas acheter plus de 13 m2 à Paris, 30 m2 à Bordeaux, ou 31m2 à Lyon", précise-t-elle (voir notre graphique en fin d'article).

En analysant la répartition des salariés du privé en fonction de leur revenu par décile (autrement dit par tranche de 10%), les écarts entre les mieux payés et ceux qui ont les rémunérations les plus faibles sont particulièrement importants. "Ainsi les 10 % de Français qui ont les salaires les moins élevés ne peuvent acheter que 20 m2 à Bordeaux, c’est trois fois moins de surface que les 10% qui touchent les salaires plus élevés (59 m2). A Grenoble le 1er décile peut acheter au mieux 39 m2 contre 118 m2 pour le dernier, de même qu’à Clermont-Ferrand, on peut acheter 49 m2 avec un salaire de 1.189 euros contre 121 m2 au moins si on gagne plus de 3.576 euros nets par mois", calcule Vousfinancer.

Le marché parisien inabordable

La capitale est encore une fois un marché bien à part. Pratiquement aucun salarié n'a de quoi se payer un appartement familial. On se souvient d'ailleurs de la saillie à ce propos de l'ex porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, qui assurait ne pas avoir les moyens de devenir propriétaire à Paris. Si en réalité, il aurait pu très bien acheter un logement dans la capitale en revendant ses autres biens immobiliers, les prix dans la capitale (à 9.670 euros en février, selon les dernières données disponibles des notaires) sont souvent une barrière infranchissable.

En effet, 1% des salariés gagnent plus de 8.629 € nets par mois. A ce niveau de salaire, un Français peut obtenir un crédit de 595.777 euros et acheter seulement 62 m2 à Paris, selon les calculs de Vousfinancer. En creux, cela signifie que, s’ils ne sont pas déjà propriétaires, 99% des salariés français devraient se contenter d’un appartement plus petit, à moins de recevoir un héritage substantiel ou de disposer d'un apport financier conséquent.

16 m2 de pouvoir d'achat en moins pour les femmes

Face à des moyens limités, et pas seulement à Paris, les Français ont d'ailleurs pris le parti d'allonger la durée de leur crédit. La durée moyenne des emprunts nouvellement contractés est aujourd'hui supérieure d'environ deux ans et demi à ce qu'elle était en 2014. En avril, cette durée moyenne était de 18,9 ans, tous crédits confondus, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA.

Enfin, dernier élément intéressant à soulever, les écarts de salaire entre les hommes et les femmes se traduisent mécaniquement par un pouvoir d'achat immobilier divergent. La différence entre le salaire moyen des femmes dans le privé (1.969 euros nets par mois) et celui des hommes (2.431 euros) est de 18,9%. "En raison des écarts de salaire, une femme peut emprunter en moyenne 135.946 euros. C’est 32.000 euros de moins que les hommes. Avec un prix moyen du m2 en France à 2 040 euros, c’est 16 m2 de moins qu’un homme", pointe Vousfinancer.

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 08/06/2019 à 12:26 par Manon44

    Bonjour je m'appelle Josette Senot, je suis parmi vous pour remercier Mme Agathe CHESNEAU pour tout ce qu'elle a fait pour moi j'étais a la recherche d'un prêt depuis plusieurs mois je me suis fait arnaqué par des gens malveillants,j'ai donc perdu l'espoir mais elle a sue me redonner le sourire en m'offrant un prêt de 50.0000€ ce qui ma permis d'entreprendre une activité.Je viens en témoignage d'un prêt entre particulier que j'ai reçu la semaine passé.Pour tout vos besoin et vous qui avez vraiment besoin d'un prêt sérieux veuillez contacter Mme Agathe Chesneau.

    Merci a vous Mme AGATHE CHESNEAU

    Voici son émail: agathechesceau00@gmail.co m