Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterjeudi 7 février 2019 à 09h22

Les taux des crédits immobiliers repassent au-dessus de l'inflation


Crédits immobiliers: légère remontée des taux pour entamer l'année
Crédits immobiliers: légère remontée des taux pour entamer l'année
Crédits immobiliers: légère remontée des taux pour entamer l'année (©JeryGorecki - AFP)

L'inflation a ralenti à 1,2% en janvier. Les taux moyens ont, eux, atteint 1,45%, selon les chiffres de l'observatoire Crédit Logement/CSA.

(LaVieImmo.com) - Les banques françaises ont légèrement remonté en janvier les taux d'intérêt des crédits immobiliers aux particuliers. Toutes durées confondues, les taux moyen des prêts du secteur concurrentiel ont atteint 1,45% en janvier en France, un léger rebond par rapport au mois précédent (1,43%), rapporte dans un communiqué l'observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe comme actionnaires les principales banques françaises, le second est un institut d'études de marché.

Les chiffres de l'observatoire s'entendent bruts et ne comprennent par exemple pas l'assurance des prêts, systématiquement demandée par l'organisme créancier. "Au-delà des fluctuations qui se constatent d'un mois sur l'autre, les taux des crédits immobiliers n'ont guère varié depuis le printemps 2018", résume l'observatoire.

Du jamais-vu depuis les années 1970

Dans l'ensemble, les conditions restent les mêmes que celles évoquées les précédents mois par cet organisme: les banques se font une vive concurrence, mais cela ne suffit pas à faire rebondir la demande face à des prix en hausse. Alors que les taux peinent à baisser encore plus, cette concurrence se déporte sur les conditions de prêt, notamment leur durée: elle s'est établi à 230 mois en moyenne en janvier, un niveau jamais vu, contre 226 en décembre.

Le crédit immobilier est entré l'an dernier dans une situation historique à plusieurs égards en France. Ses encours totaux ont atteint un niveau sans précédent à plus de 1.000 milliards d'euros, selon les données de la Banque de France, et le taux moyen est tombé sous l'inflation, du jamais-vu depuis les années 1970. Celle-ci ayant ralenti à 1,2% en janvier, le taux moyen des crédits immobiliers la dépasse à nouveau légèrement, mais reste proche de ses planchers historiques touchés en 2016.

Si les taux d'intérêt repassent au-dessus de l'inflation, les taux réels restent néanmoins négatifs (voir notre graphique ci-dessous). Les taux réels correspondent aux taux d'intérêt une fois pris en compte l'inflation (voir définition exacte ci-dessous). Mais il s'agit ici de l'inflation moyenne sur un an, qui est encore à 2,05% au cours des douze derniers mois (selon les données de l'indice des prix à la consommation harmonisé de l'Insee).

Méthodologie et définition :

Grossièrement, le taux d'intérêt réel est proche du taux d'intérêt nominal auquel on retranche le taux d'inflation. Par exemple, avec un taux d'intérêt à 2% et une inflation à 1%, le taux réel avoisine 1%. Néanmoins, la vraie formule est un peu plus complexe : Taux d'intérêt réel = [ (1 + taux d'intérêt nominal) / (1 + taux d'inflation) ] – 1 C'est cette dernière formule que nous avons appliquée. Pour les taux d'intérêt des crédits immobiliers, nous avons repris les chiffres mensuels de CSA/Crédit Logement qui font référence sur le marché. Nous les avons ensuite comparés à l'évolution en glissement annuel de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) moyen sur douze mois. L'historique de l'ICPH est disponible sur le site de l'Insee ici. Nous n'avons pas pris en compte en revanche le taux de l'assurance emprunteur par manque de données historiques.

(Avec AFP)

LaVieImmo.com - ©2019 LaVieImmo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit

Simulation PTZ

Simulation PTZ


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)