Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Achat Vente
LaVieImmo.com
Achat VenteAchat Ventevendredi 29 janvier 2021 à 11h28

Sur 20 ans, la baisse des taux n'a pas totalement compensé la hausse des prix immobiliers


En 20 ans, le pouvoir d'achat immobilier a baissé
En 20 ans, le pouvoir d'achat immobilier a baissé
En 20 ans, le pouvoir d'achat immobilier a baissé (©AFP)

Une étude des notaires montre qu'entre 1999 et 2019, le pouvoir d'achat immobilier a connu deux grands mouvements. Une longue phase de baisse entre 1999 et 2008, puis une phase de hausse de 2008 à 2019, mais qui ne parvient pas à compenser le précédent recul.

(BFM Immo) - Sur les 20 dernières années, le pouvoir d'achat immobilier des Français s'est érodé. Un constat que font les notaires dans une étude qu'ils viennent de publier cette semaine. Une tendance qui peut paraître étonnante, alors que depuis dix ans le pouvoir d'achat immobilier progresse. Pour le comprendre, il faut revenir à 1999. Entre 1999 et 2008, le pouvoir d'achat immobilier* a connu une longue phase de baisse. Il est passé d'environ 100 mètres carrés en 1999 à 60 mètres carrés, soit une chute de 42%. "Cette période se caractérise par une hausse continue des prix de l’immobilier (+89 % entre 1999 et 2008) et des taux de crédit qui oscillent entre 3,7% et 5,9%", précisent les notaires.

Cette phase a été suivie par une période plus ensoleillée où le pouvoir d'achat immobilier a progressé, à l'exception de 2011. Il est passé d'environ 60 mètres carrés en 2008 à un peu moins de 90 mètres carrés en 2019. Si la progression est satisfaisante (+49%), elle n'est malheureusement pas suffisante pour compenser le repli précédent. Résultat, le pouvoir d'achat des Français depuis 1999 connait un recul de 13%. "Cette période se caractérise par des prix de l’immobilier qui alternent hausses et baisses jusqu’en 2015 puis qui se stabilisent (-9% entre 2008 et 2019). Dans le même temps, les taux de crédit affichent une baisse quasi continue passant de 5% en 2008 à 1,4% en 2019", constatent les notaires.

Pouvoir d'achat le plus faible en Ile-de-France

En 2019, sans surprise, le pouvoir d’achat immobilier dans les régions Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur est le plus faible, entre 50 et 60 mètres carrés. Elles sont suivies par l’Aquitaine, Rhône-Alpes et le Languedoc-Roussillon, autour de 90 mètres carrés. "Il s’agit des régions où les m2 vendus sont les plus chers. À l’exception du Languedoc-Roussillon, il s’agit également des régions où les revenus sont les plus élevés", soulignent les notaires.

À l’inverse, c’est dans le Nord-Est (150 mètres carrés), à l’exception de l’Alsace, et le Limousin (176 mètres carrés) que le pouvoir d’achat immobilier est le plus important.

Les résultats de cette étude des notaires viennent en tout cas confirmer deux de deux autres études récentes sur le sujet (une de MeilleursAgents et une autre de Vousfinancer).

*Méthodologie : "Le pouvoir d’achat immobilier est calculé en divisant la capacité d’emprunt des ménages par le prix moyen au m2 des logements vendus. Les prix immobiliers sont les prix au m2 moyens en euros constants 2017 ; la mensualité est égale au tiers du revenu disponible moyen des ménages en euros constants 2017 ; le crédit est calculé sur une durée de 20 ans, sans apport personnel, au taux d’assurance fixe de 0,36 % ; les taux de crédit sont les moyennes annuelles des taux de crédit nouveaux à l’habitat des particuliers", détaillent les notaires.

Diane Lacaze - ©2021 BFM Immo

Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)