Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmpruntermardi 17 juillet 2012 à 13h03

Immobilier : Des footballeurs victimes de prêts toxiques


Des footballeurs de L1 parmi les victimes des prêts toxiques
Des footballeurs de L1 parmi les victimes des prêts toxiques
Des footballeurs de L1 parmi les victimes des prêts toxiques (©dr)

Des joueurs de la Ligue professionnelle de football français ont signé des contrats de crédit immobilier, indexés sur le franc suisse. Des prêts qui se sont révélés toxiques avec la baisse du cours de l’euro face au franc suisse.

(LaVieImmo.com) - Même si le PSG détient d’ores et déjà le record des salaires pour la saison prochaine, une menace semble planer au-dessus de la tête de ses joueurs, et plus généralement sur tout le secteur du football professionnel français. En effet, selon une information du Parisien, des joueurs de Ligue 1 auraient contractés des prêts immobiliers indexés sur le franc suisse, qui se sont avérés toxiques.

Dernière victime en date : le titulaire d’un grand club du nord de la France, qui a souhaité garder l’anonymat. Il a déjà perdu « au moins 100 000 euros » entre les différents prêts auxquels il a souscrit, assure le quotidien. Pour réparer son préjudice, le footballeur a fait appel à Me Arnaud Métayer-Mathieu et a assigné cette semaine le Crédit mutuel et la Banque populaire pour « démarchage illégal ».

Des intérêts exponentiels

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Les prêts toxiques sont contractés en francs suisses mais remboursables en euros. Le hic, c’est qu’à partir de 2008, l’euro a baissé face à la monnaie helvète et a fini par perdre 30 % de sa valeur. Résultat : un capital dû restant en très forte hausse et des intérêts exponentiels. L’avocat accuse ces établissements ainsi que la BNP Personal Finance d’avoir continué à commercialiser ces produits « jusqu’à fin 2010 au moins, pour certaines ». Il réclame ainsi la nullité des prêts en plus du remboursement intégral des sommes versées par le sportif.

Pour l’avocat du joueur, un des engagements principaux des banques n’a pas été respecté lors de la signature du contrat : « Les banques ont une obligation d’information. Elles doivent mettre en garde leurs clients contre tout risque lié à un produit. Or, dans ce cas précis, le risque était particulièrement grand. A aucun moment on ne leur a dit ou écrit que le prêt pouvait tourner à la catastrophe », déclare-t-il dans les colonnes du journal.

Un fléau qui se répand

Et cette catastrophe ne touche pas qu’un seul joueur. Deux autres footballeurs de L1 sont sur le point de mandater le même avocat pour des raisons similaires, informe Le Parisien. Ils ont tous les deux succombé à « l’offre alléchante » qui s’est présentée à eux « par le biais de conseils en patrimoine bien implantés dans le petit milieu des footballeurs gagnant des fortunes ».

Mais les retombées sont parfois plus graves lorsqu’elles touchent des particuliers n’ayant pas forcément les mêmes moyens financiers que les joueurs de foot. Selon l’Association des usagers des banques (Afub), ils seraient environ 15 000 à être tombés dans le panneau. « A lui seul, Me Métayer-Mathieu en défend d’ailleurs 70… ».

Trouvez le meilleur taux immo parmi les offres de plus de 100 banques : cliquez ici.

Badr Lebnioury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/07/2012 à 19:16 par Parfait

    iI a joué, il a perdu ))))))))))))

  • 0 Reco 18/07/2012 à 15:31 par Lerat

    Et si c'était le franc Suisse qui avait perdu 30% de sa valeur face à l'euro ?
    Y aurait-il réclamation ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...