Emprunter
LaVieImmo.com
EmprunterEmprunterlundi 27 octobre 2014 à 10h16

Réforme de l'APL "Accession" : Les courtiers montent au créneau


VousFinancer dénonce "un coup dur pour les primo-accédants"
VousFinancer dénonce "un coup dur pour les primo-accédants"
VousFinancer dénonce "un coup dur pour les primo-accédants" (©dr)

Le monde de l’immobilier s’émeut du projet de réforme de l’aide personnalisée au logement (APL) accordée aux accédants à la propriété. A deux jours de l’examen en commission élargie de l’article 52 du projet de loi de finances pour 2015, le courtier en crédits VousFinancer.com met en garde contre un risque de désolvabilisation des ménages les plus modestes.

Le texte prévoit que l’APL, accordée aujourd’hui via un prêt conventionné (PC) ou un prêt accession sociale (PAS), ne sera plus versée de manière systématique à la mise en place du crédit, mais en cours de remboursement, si l’emprunteur vient à faire face à une baisse de 30 % de ses revenus. Une modification aux implications lourdes selon Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez VousFinancer, qui note que « l’APL étant prise en compte par les banques dans le plan de financement, elle permet à des ménages dont l’endettement aurait été trop élevé sans cette aide de devenir propriétaire. La quasi-suppression de cette aide va exclure du marché de nombreux emprunteurs modestes qui n’auront pas la possibilité de trouver un financement pour leur projet sans l’APL, leur taux d’endettement devenant trop important ».

Le courtier s’émeut d’autant plus que la moitié de ses clients ont des revenus inférieurs à 25 000 nets annuels et sont donc potentiellement éligibles aux APL. « En 2014, entre 10 et 15 % des prêts que nous avons financés donnent droit aux APL, constate Jérôme Robin, président de la société. La suppression de celles-ci risque d’avoir un impact très négatif sur les primo-accédants dont beaucoup se sont déjà retirés du marché ».

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/10/2014 à 19:06 par D'jeunes

    C'est là que vous allez voir toute la puissance des lobbies à faire sauter cet ’article 52.

  • 0 Reco 29/10/2014 à 12:51 par Endorsen

    très bonne decision du gouvernement (Pour une fois).

    Il faut arrêter d'injecter des aides publiques dans l'immo car cela fausse complement le marche et favorise toujours les détenteurs d'immos (rentiers ou vendeurs). Les APL ne font qu'augmenter la rentabilité des petites surfaces par exemple.

    Plus d'aides ? Plus d'APL ? Bah les prix baisseront - les riches un peu moins riches et l'Etat fera des grandes economies. L'immo doit apprendre a vivre sans perfusion constante d'aide, de ristournes fiscales et j'en passe...

  • 0 Reco 29/10/2014 à 11:18 par lobby immo

    haha
    les ecrocs immobiliers montent au créneau, quelle blague!

  • 0 Reco 27/10/2014 à 19:06 par Eric

    ça fait près de 2 fois le SMIC

  • 0 Reco 27/10/2014 à 19:05 par Eric

    à 25000 NET vous n'êtes pas éligible aux APL.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...